TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

mercredi 3 septembre 2014

L’incroyable provoc christianophobe de Benjamin Biolay

Chuuuut ! Surtout ne manifestez pas votre indignation devant le martyre des chrétiens d’Orient. Ne vous dites pas horrifiés par la décapitation filmée de ce malheureux James Foley. Ne parlez pas non plus de ces centaines de Yazidis enterrés vivants par les barbares islamistes de l’EI… Sans quoi, Benjamin Biolay, artiste autoproclamé et grand ami du locataire de l’Elysée, vous dira, comme il l’a fait récemment avec ses abonnés twitter, que « vous êtes juste pathologiquement islamophobes ».
Militant socialiste
Bien sûr, on savait depuis longtemps déjà que l’idole des bobos parisiens était un gauchiste pur jus. Celui qui déclarait au JDD, en décembre 2010, « je serais content que mon fils parle “rebeu” », avait même jugé indispensable de nous expliquer, lors de la primaire socialiste de 2012, pourquoi « en tant que citoyen et militant socialiste », il apportait son soutien à Hollande et voterait pour lui à la présidentielle. Chose dont tout le monde se fichait éperdument… On se souvient bien entendu de son consternant Vol noir, minable plagiat par un caniche du système d’un monument écrit par deux authentiques résistants, mis en ligne au lendemain des dernières élections municipales pour dénoncer la poussée historique du FN. Mais, au fond, tout cela pouvait presque paraître « normal », et même banal, de la part d’un individu désireux de faire carrière dans un show-biz entièrement aux mains de la gauche.
Ce qui l’est moins, en revanche, ce sont les propos intolérables qu’il a tenus fin août sur son compte twitter. Voyant le fameux « noun » apparaître sur plusieurs messages qui lui étaient adressés, Biolay a demandé à ses abonnés ce que signifiait ce symbole de solidarité avec les chrétiens d’Irak. Une fois instruit, le chanteur déclara alors : « C’est juste une mode… Comme le pathétique ice bucket challenge. » Une réponse qui allait, à juste titre, scandaliser ses abonnés, l’un d’entre eux lui répondant même : « “une mode” ? On parle de gens qui se font massacrer, pas d’une mode ou fantaisie. Renseigne-toi un minimum. #inculte. » Allait s’ensuivre un échange animé, au terme duquel Biolay devait publier ce tweet : « La vérité c’est que vous en moquez comme d’une guigne des chrétiens d’Irak. Vous êtes juste pathologiquement islamophobe en autre » (fautes d’orthographe incluses).
Des « islamophobes » partout
« Islamophobie », le fait de dénoncer le massacre systématique des chrétiens d’Irak par des musulmans ? « Islamophobie », celui de s’insurger contre les innombrables abominations commises par les musulmans de l’EI, d’Al-Qaïda et autres Boko Haram ? Evidemment, non. Même s’il serait plus que temps, pour beaucoup, de s’interroger sur la nature profonde de cette religion qui appelle ouvertement à éliminer les infidèles.
Au passage, on appréciera d’ailleurs l’utilisation récurrente du mot « pathologique » par Biolay pour qualifier tous ceux qui ne partagent pas ses vues. Dans son Vol noir déjà, il dénonçait les « pathologiques menteurs professionnels »… Comme le faisait le régime soviétique avec ses opposants, avant de les enfermer dans des hôpitaux psychiatriques.