TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

vendredi 27 février 2009

SEGO CONTRE PARIS MATCH ; HYPOCRISIE ET DÉMESURE.



LA MANIPULATION DES MEDIA(S) C'EST ELLE !!!!

jeudi 26 février 2009

LE MIEUX PAYÉ.

COMME QUOI ÊTRE CON çA AIDE.

mercredi 25 février 2009

dimanche 22 février 2009

HOMMAGE A SEGALA

Rolex GMT Master II Review

La SNCF renforce la sécurité de ses clients

Les cheminots étant constamment en grève, il est certain que la sécurité de leurs clients est renforcée.
MERCI LA CGT ET SUD RAIL !!!!!

C'est ça l'effet ROLEX

ELLE EN EST CAPABLE.

DE METTRE UN DOIGT A TOUT LE MONDE SI CELA SERT SES INTERÊTS !!

RÉCUPÉRATION

Ségolène Royal est arrivée aujourd'hui en Guadeloupe, en grève générale depuis un mois, pour assister aux obsèques du syndicaliste tué par balle en début de semaine et demander que l'Etat trouve des "solutions" à cette crise.

La "récupération politicienne" de Ségolène Royal qui va assister aux obsèques du syndicaliste Jacques Bino.(EXTRAIT DU FIGARO)"Au moment (...) où il convient de s'incliner devant la peine de la famille, cette visite démontre à quel point prime la récupération politicienne sur le sens de la retenue qui s'impose en pareilles circonstances"

samedi 21 février 2009

A QUI APPARTIENT LA GUADELOUPE ?

Christophe Colomb y posa le pied, mais les îles étaient déja habitées par les......Harawaks.
Ceux qui peuplent en majorité ces îles aujourd'hui sont des descendants d'esclaves et d'esclavagistes.
Ils sont dans le même bateau, autant qu'ils s'entendent plutôt que de tirer la couverture.
Pouvoir d'achat, certes, tout le monde semble en souffrir, les Guadeloupéens plus que les autres, pourquoi ?
Simplement parce qu'ils sont trop loin de la métropole et trop près des Etats Unis.

MARRE !!!!

La Sorbonne dans la tourmente
Jeudi soir, des étudiants ont envahi les locaux de l’université de la Sorbonne à Paris.
Vers 18 h 30, une centaine de jeunes grévistes ont occupé les murs de Paris-IV à Saint-Michel, après la manifestation ayant eu lieu à Paris dans l’après-midi. Les jeunes universitaires se sont une nouvelle fois levés contre les réformes de Pécresse et ont envahi la faculté en élaborant une action « symbolique et pacifique », selon les termes d’un étudiant syndicaliste. Pour un jeune militant, il fallait donner « un nouveau souffle au mouvement ». De leur côté, les forces de l’ordre se sont postées autour de l’université. Au début tout était relativement calme, aucune interpellation ou altercation.

Situation de précarité

Mais vendredi matin, une plainte a été déposée au commissariat du Ve arrondissement de Paris « pour dégradations » et « violence sur agent ». Vers 23 heures, d’autres étudiants sont intervenus pour soutenir les occupants depuis l’extérieur en appelant à « la grève générale ». Après une première sommation des forces de l’ordre pour évacuation, c’est à l’issue de la seconde que les derniers étudiants occupant la Sorbonne sont sortis. Libérant les lieux difficilement, et profitant des caméras, une étudiante a lu un texte expliquant leurs attentes et leurs revendications : l’abrogation de l’ensemble des réformes et un soutien aux personnes en situation de précarité. Les grévistes appellent à l’union des luttes afin de « suivre l’exemple de la Grèce et de la Guadeloupe », la seule manière pour eux de faire « reculer le gouvernement ».

Parmi les jeunes universitaires présents à l’intérieur de la Sorbonne dans la nuit de jeudi à vendredi, un enseignant chercheur, un doctorant et un petit nombre des personnels d’universités étaient à leur côté.

NE CHERCHONS PAS, ILS SONT CONTAMINÉS PAR LE SYNDROME DU SINGE.

ABONNEMENT

Le Figaro nous propose un abonnement sous couvert d'une substantielle économie, faisant fi de la mort des petits distributeurs raquetés par les N M P P, tout en vous offrant une montre venue directement de la collection de Julien Dray.
C'est du joli.

Refus de l'offre de Nicolas Sarkozy, la grève se poursuit en Guadeloupe

Des manifestants masqués barraient une autoroute en Guadeloupe vendredi, après une nouvelle journée de négociations achevée sans accord sur les propositions du président français Nicolas Sarkozy de relever les salaires dans les Antilles.

Seuls les véhicules d'urgence se dirigeant vers un hôpital proche étaient autorisés à franchir le barrage, composé de morceaux de métaux pris sur l'autoroute et de cônes de signalisation. Sur la barrière, quelqu'un avait peint en créole le slogan "200 euros pour tous".

Mais après les émeutes, des incendies et des échanges de coups de feu qui ont provoqué la mort d'un syndicaliste la semaine dernière, les rues étaient relativement calmes, malgré les carcasses de voitures retournées pour former des barricades. Des vieux pneus, des palmiers arrachés barrent encore le passage ici et là.

Les magasins du centre commercial de Pointe-à-Pitre sont restés fermés pendant un mois depuis que la grève a été déclenchée, pour tenter de forcer le gouvernement français et les patrons locaux à négocier sur la hausse du coût de la vie.

En réaction aux propositions du président Sarkozy, notamment un plan pour l'outre-mer de 580 millions d'euros, le porte-parole de la contestation dans l'île voisine de Martinique, Michel Monrose, a estimé que l'Etat refaisait les mêmes offres encore et encore.

En Guadeloupe, des heures de discussions entre grévistes, entrepreneurs locaux et envoyés du gouvernement se sont achevées vendredi sur un désaccord. Les syndicats ont refusé une offre de hausse du salaire minimum mensuel de 50 euros, maintenant leur exigence de 200 euros pour les plus bas salaires.

"Nous sommes loin de ce que nous demandons" a constaté Elie Domota, leader du LKP, le collectif contre l'exploitation. Il a dit espérer une meilleure proposition à la reprise des négociations lundi matin.

Pendant les négociations au port, un millier de manifestants au moins, jouant du tambour, entonnaient ce qui devient un hymne, "la Guadeloupe est à nous, pas à eux, ils ne peuvent pas faire ce qu'ils veulent dans notre pays". AP

La solution est simple,l'autonomie !!! On verra ensuite.

PARCE QUE C'EST BEAU POUR L'ŒIL








EN FAIT LA FEMME N'EST BONNE QU'À çA.

Dany Boon mauvais perdant


Il a été l'homme de l'année 2008 en raison du succès historique de Bienvenue chez les Ch'tis qui a rassemblé 20 millions de spectateurs. Mais Dany Boon n'apprécie pas du tout que son film ne soit sélectionné qu'une seule fois pour les Césars dans la catégorie meilleur scénario. Il a d'abord largement répandu dans toute la presse qu'il avait l'habitude de ne louer que le haut d'un smoking pour les Césars parce qu'il était sûr de ne jamais monter sur scène pour recevoir une récompense. Désormais, il répète à qui veut l'entendre qu'il ne prendra pas la peine de se rendre à la cérémonie. Difficile de faire de la figuration quand on se considère comme la star actuelle du cinéma français...
Mais quelle fatuité, cet homme a eu son heure de gloire pour un film médiocre qui surfe sur la vague de la comédie idiote et sans intérêt.
Ca suffit maintenant à la niche !!!

mardi 17 février 2009

PAS NORMAL

MA BANQUE COMME TOUTES LES AUTRES BANQUES FRANçAISES FAIT DES CONNERIES INVESTIT MAL; ET C'EST MOI QUI TRINQUE ?
NON !!!
L'ESCROQUERIE EST AUSSI UNE SPÉCIALITÉ BANCAIRE DE PLUS.

dimanche 15 février 2009

ALORS COMME çA ?

C'EST LA CRISE, IL NOUS FAUT DU POUVOIR D'ACHAT POUR MANGER ?

EXCELLENT...TOUT çA POUR QUOI ?



ZUT ALORS !

Dany Boon n'a pas eu le lion d'or, il va encore nous faire un caca nerveux
LES CH'TIS, Bordel, c'est LE film qu'il faut avoir vu une fois dans sa vie !!!!!

jeudi 5 février 2009

SOUVENEZ VOUS.

Tony Blair félicite Nicolas Sarkozy (en français)

lundi 2 février 2009

C'EST PAS UNE TÊTE DE FOLLE ?

Carla Bruni évoque son 1er anniversaire de mariage (VOSTF)

Chatel : "Royal a perdu le nord, il faut lui acheter une boussole"


Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel a proposé de" "se cotiser pour offrir une boussole à Mme Royal" après les propos de l'ex-candidate du PS à la présidentielle en direction de l'extrême gauche et du mouvement social. "Cela est assez déconcertant. Mme Royal a passé la campagne présidentielle a nous expliquer le bien-fondé de l'alliance avec M. Bayrou, avec le centre. Aujourd'hui, elle nous vante les mérites de M. Besancenot et de l'utra-gauche", a déclaré M. Chatel sur Radio J , réagissant aux propos de Mme Royal après le Forum social mondial à Belem au Brésil.

"Une chose m'a frappée à Belem: il n'y a pas de barrière infranchissable entre ces trois composantes que sont la gauche de gouvernement, les mouvements sociaux qui luttent sur le terrain et ce qu'on appelle en France l'extrême-gauche", écrit l'ex-candidate dans le Journal du dimanche . "On pourrait se cotiser pour acheter une boussole à Mme Royal. On savait qu'elle avait perdu le nord, mais de là à aller taquiner Sud, c'est un pas qu'elle franchi allègrement", a ajouté M. Chatel.

"M. Besancenot a des idées qui sont antérieures à son âge mais il est sympathique quand il passe à la télévision. Cela peut susciter de l'intérêt, surtout dans une crise comme aujourd'hui, auprès d'un certain nombre de vieux militants de gauche qui ne voient plus d'alternatives, de contre-propositions au sein du Parti socialiste", a ajouté M. Chatel sur la création du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot.

Mais n'a-t-il pas encore compris que cette femme est totalement syphonée ?

dimanche 1 février 2009

ET POURQUOI ?

Selon Le Figaro de ce samedi matin, Nicolas Sarkozy participera jeudi soir sur TF1 et France 2 à "une émission exclusivement consacrée à la crise économique, ses causes, et les solutions envisagées pour en sortir". Le président sera interrogé par Laurence Ferrari et David Pujadas, mais également par des journalistes économiques de RTL et France Inter, qui "contribueront à relayer les questions des téléspectateurs et des auditeurs".

L'information n'a pas été confirmée officiellement par l'Elysée. "Le président s'est donné le week-end pour réfléchir", a expliqué un conseiller de Nicolas Sarkozy au quotidien, qui reconnaît toutefois que la logique voudrait que le président s'exprime "à chaud".
NON, ET POURQUOI ?
Parce que notre président ne doit pas jouer les toutous, et faire comme ceux-ci,
obéir aux ordres d'un "maitre" peureux.
La France est un grand pays économique, les français sont des enfants gâtés par des lois qui coûtent cher, et les plus chères ont été établies par la "droite".
La seule loi qui a fait du mal, est celle des 35 heures, imaginée par l'actuelle premier secrétaire du PS qui a rendu ce pays moins compétitif et promu les français au grade de rois fainéants.
Pourtant :
La France est leader dans des domaines de pointe comme l'aéronautique, la médecine, l'automobile et la recherche (qui manque de moyens), j'en oublie, car il y en a d'autres.
La gauche est désespérément agitatrice ; faute de ne rien pouvoir offrir d'intelligent et d'innovant dans tous les domaines de la gestion de cette crise MONDIALE, comme toujours.