TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

lundi 30 juin 2008

INIMAGINABLE.

En France, ce genre de situation est inconcevable.

DE LA GUEULE DE.........

HARRY-KARA ?


C'est une contrepèterie qui introduit une véritable question;
Nicolas Sarkozy est en train de redonner du sens à la télé française. En décidant des horaires et des gens, il promet d’alléchantes heures d’antenne. Une amie s’inquiète toutefois du peu de cas fait à Harry Roselmack qui ne récupèrera pas le fauteuil de PPDA

"Enfin une nouvelle réjouissante dans ce monde : on a la chance d’avoir un Président téléphile. Il est suffisamment rare que les personnes de haut niveau intellectuel affichent leur amour incontesté de la télé pour qu’on les salue.
Nicolas Sarkozy adore à ce point la télé, qu’il veut tout y régenter. En supprimant la pub après 20h, il espère faire démarrer le prime plus tôt. On comprend bien qu’avec un tel agenda présidentiel, il est préférable que Les Experts débute à 20h30, sinon bonjour la concentration du matin en Conseil des ministres.
Personnellement ça m’arrange moins car pour pouvoir entrer dans l’intrigue de FBI portés disparus, j’aime autant ne pas rater le début. Or coucher tôt des enfants en bas âge est le combat quotidien de la ménagère de moins de 50 ans. Mais je veux bien admettre que mon propre confort est moins important que celui de Nico qui cherche en parallèle et en permanence de nouvelles idées pour augmenter mon pouvoir d’achat."

Roselmack zappé d’un coup de zappette

"C’est sans doute d’ailleurs pour se changer les idées qu’il ne trouve pas, que notre président souhaite aussi nommer en personne le président de France Télévisions. Ce en quoi je le soutiens inconditionnellement : nommer un président des télés publiques, c’est un peu comme nommer un Premier ministre. Après on lui fait dire et faire ce qu’on veut. Pour peu que l’homme de télé soit un peu ouvert, il mettra à l’antenne le programme élaboré par le chef de l’Etat. Ce qui est toujours ça de souci en moins pour le téléman, et ça de plaisir en plus pour Nico.
Bref, je trouve bonnes toutes les propositions de Sarkozy pour faire vivre une télé nouvelle. Aussi me voilà bien étonnée de ne pas le voir se mouiller pour Harry. Vous avez peut-être oublié vous qui vivez loin, mais quand en 2006, Harry Roselmack est arrivé comme joker de PPDA au 20h de TF1, ça avait fait un barouf de tous les diables : non seulement parce qu’Harry avait encore moins de cheveux que PPDA, mais aussi parce qu’il n’avait pas exactement le même teint.
Le beau présentateur noir doit être vert aujourd’hui. Alors qu’il attendait légitimement de remplacer Patrick à l’heure de sa retraite, voilà que le poste est proposé à Laurence Ferrari, à la chevelure plus vaste et plus blonde aussi. Humble comme il l’est, Harry aurait probablement été enchanté de la doubler. Bah non, finalement il devrait quitter TF1 pour retourner dans l’ombre de LCI. Ou bien présenter tout seul le 7 à 8 dominical. Quoi qu’il en soit, il ne sera plus au JT le plus regardé de France.
Je ne peux pas croire que Sarkozy laisse passer une telle injustice. Sauf si bien sûr, il a dans l’idée de placer Roselmack à la tête de France Télévisions…"
Je suis d'accord avec elle, c'est le bon sens, pour une fois qu'il est près de chez nous; profitons en !

vendredi 27 juin 2008

LE PAUVRE !!


Lilian Thuram a annoncé qu'il souffrait d'une malformation cardiaque. Une maladie dont souffrait également son frère et «qui lui a coûté la vie sur un terrain de basket», a déclaré l'ancien défenseur du FC Barcelone.
Enorme coup de théâtre ce vendredi au Parc des Princes ! Alors que tout semblait réuni pour que le PSG lance son mercato avec la signature de Lilian Thuram, le recordman des sélections en équipe de France a annoncé lors d'une conférence de presse qu'il ne signerait pas au Paris Saint-Germain. Et ce en raison d'une malformation cardiaque décelée lors de la visite médicale effectuée jeudi ! «Il semble que ce soit la même maladie que mon frère a eue il y a quelques années et qui lui a coûté la vie sur un terrain de basket», a déclaré l'ancien défenseur du FC Barcelone.
Allez, prends ta retraite et ne nous emmerde plus ! Va te faire soigner. Et merci pour rien. Ah peut-être si, d'être devenu riche avec un ballon plutôt qu'avec ta tête, bel exemple pour la jeunesse

jeudi 26 juin 2008

LA BAFFE A 800 €


Le prof qui avait donné une giffle a un "enfant" dont le père est gendarme, vient d'être condamné à payer une amende de 800 € pour acte de violence. BRAVO !!

NE TOUCHONS PAS À NOS TÊTES BLONDE ET LAISSONS LEUR LE DROIT DE FAIRE CE QU'ILS VEULENT.

Voici quelques réactions :
pierre : Helas! Helas! Helas!
Je suis ne trop tot dans un monde trop vieux.

A 800 euros la baffe, j'aurais pu demarrer avec un petit capital a la caisse d'epargne.

Et pourtant, je n'ai jamais traite un instituteur ou un prof de connard : cela ne me serait jamais venu a l'esprit.

Que le pere de l'enfant soit "gendarme" n'est pas in-signifiant et en dit long sur l'evolution des moeurs.

Au prochain coup de matraque, combien pour le papa gendarme ?

Abitbol67 : Scandaleux
J ai 25, je me souviens mettre pris quelques fesses par la maitresse en primaire et si mes parents avient le malheur d'apprendre que j'avais fait l'imbecile il en repasser une couche!! Pourtant je ne suis pas mort, je n'ai aucune rancoeur envers mes anciens maitres et maitresses..

Quand plus personne n'aura d'autorite ca va etre un vrai bordel.

Bon sens : Pauvre petit chou!
En somme, selon le procureur, cet enfant n'est pas difficile. Tant qu'il ne vient pas avec un flingue,il a un comportement normal, mieux si, à 11 ans, il traite son professeur de "connard", c'est la preuve qu'il a reçu une bonne éducation.
Il est facile d'imaginer qu'il ne doit pas se gêner pour traiter également ses parents de connards et il a bien raison, il est "élevé"(?) par deux connards, un compliment en quelque sorte, dont on ne doit pas s'offusquer.
La France marche à côté de ses pompes.

oliver7758 : @Gigi
Vous n'acceptez pas que l'on giffle votre enfant, c'est tres bien je le comprend. Maintenant, si votre enfant me traite de "connard" (dans la rue ou ailleurs) je me permettrai de le giffler sans vous demander la permission!

XavierMichel : Incroyable!
Les propos du Procureue sont incroyables! Comment peut-on avoir des magistrats qui font fi de l'avenir de nos enfants en acceptant qu'ils se comportent comme des malpropres? Il fallait condamner l'enfant à l'exclusion de l'école et donner un non lieu au Professeur! France tout fout le camp. Demain tu ne sais pas ce que sera ton avenir. La vertu, le respect, la politesse disparaissent mais il y a encore un rempart fragile à cela: Monsieur Sarkozy semble du même avis que celui que j'exprime et il semble vouloir agir dans ce sens. Si la France le lui refuse alors il n'y aura plus de France, plus de français et plus d'enfants, il sera peut-être temps de rétablir un Service Militaire afin de corriger le refus des parents d'éduquer leurs enfants et la peur des Maîtres d'agir dans ce sens!

mercredi 25 juin 2008

SENAT


LE SENAT EST UNE ASSEMBLÉE DE MALADES.
JE SUIS VRAIMENT ÉTONNÉ QUE L'ETAT NE SURVEILLE PAS MIEUX SES RAYONS.
Y'A DE LA DATE DE PÉREMPTION DANS L'AIR.

A PROPOS DE...........


La connerie qui gagne de plus en plus les Français. Nicolas Sarkozy a des débats avec des intellectuels. Voilà ce qu'en pensent certains........Attention le niveau intellectuel est au raz des paquerettes.

micmac : Cours de soutien ....
Personnellement je trouve,pour une fois ,que c'est trés bien que quelqu'un ayant des difficultés au niveau de la logique et de la réflexion cherche à s'en sortir en s'entourant de professionnels (!?..!!!) .

C'est le principe mème des cours de soutien à l'école : mais ne nous voilons pas la face la tâche sera trés rude (pour cette tâche !!! ( ;-)

mamy-colère : Sarko,intéllo?mdrrrrrrrrrr
Notre Président , recherche la compagnie des intéllos? .Comment se fait-il que je n'ai pas été invitée? nonméo!!!Ah, oui , je comprends , je n'ai pas le fric pour faire de la frime !!!! Augmentez ma retraite , et je serai ravie de faire partie , de votre clan .D'avance , merci .Excusez moi de croire encore au Père Noêl ,mdrrrrrrr !!!!

J'ai édulcoré, il y a pire !

MAIS IL Y A DES LUCIDES.

Sophie : @tous les railleurs du figaro.fr
Je ne vois pas pourquoi tant de gens s'acharnent comme ça sur Sarkozy, sans raison. L'article ne dit pas que Sarkozy est un intello, il dit, et je trouve ça bien, que le président s'intéresse aux intellectuels et aime débattre avec eux. Je trouve plutôt que c'est une bonne nouvelle. Alors il y en a assez de toutes ces mauvaises langues atrophiées par la pensée unique de gens qui se croient supérieurs aux autres. Sarkozy n'est pas plus sot que nos précédents présidents, même s'il n'a pas la même culture que Mitterrand ou Pompidou, mais je ne vois pas au nom de quoi on devrait lui refuser le bénéfice de se cultiver. Je trouve qu'il fait preuve au contraire de modestie et suis satisfaite qu'il aime la présence d'intellectuels aussi prestigieux. Alors ravalez votre haine injustifiée, et critiquez-le plutôt sur les résultats de ses actions au lieu de lui faire des procès d'intentions car par vos commentaires aussi bas et mauvais, vous obtenez le contraire de ce que vous souhaitez.

Au passage ça me fait bien rire de lire des propos moqueurs venant de gens qui savent parfois à peine écrire le français. Certains médias ont vraiment fait un lavage de cerveau insensé quand j'y pense : maintenant, le moindre imbécile se croit fondé à traiter Sarkozy d'ignorant. C'est vraiment l'hôpital qui se moque de la charité...

mardi 24 juin 2008

SUICIDE


Un soldat Israelien s'est suicidé lors du départ de NIcolas Sarkozy après sa visite en Israël.
Les députés PS vont crier à l'imposture, à un coup monté !!!!

LA FRANCE ET LA PUB.

Le gouvernement fait de la Pub pour-contre le pouvoir d'achat.
Réactions fleuries :

uobothe : Mort au progrés!
Une pelle mécanique enlève du travail à cent travailleurs munis de pelles< ordinaires. Une pelle ordinaire enlève du travail à 100 travailleurs muins de cuillères à café! Mort aux techniques et aux machines! Mais comme personne n'aime creuser qui fera le travail?

opinions publiques : ABSOLUMENT SCANDALEUX
Et ce n'est pas une question de droite ou de gauche, mais de bon sens.

On nous prend pour des abrutis et ça commence à bien faire.

La coupe se remplit très vite.

37% de naifs pour ce gouvernement totalement incompétent qui est en train de dilapider les caisses vitesse grand V. Il va être temps d'agir. C'est du grand n'importe quoi

Attention aux médias qui commence à être petit à petit sous contrôle. Ouvrez les yeux.

malraux : Abject
Sarkozy a été élu sur le discours d' un chef de l' état qui promettait un serrage de la ceinture des finances publiques. A peine arrivé au pouvoir il Quadruple son salaire, Triple le budget de l' Elysée et maintenant se fait sa pub en claquant 25 millions de francs au sujet de réformes qui n' ont aucun effet à l' heure actuelle. Si il avait investi cet argent pour les francais, il aurait sans doute pu augmenter le pouvoir d' achat de quelques milliers de familles. Au lieu de cela il va juste gonfler les comptes en banques d' une boite de pub et de ses actionnaires déjà bien à l' abris du besoin. Jetter des millions par la fenêtre pour expliquer aux francais qui parfois n' ont pas à manger à leur faim qu' en fait ils vont pouvoir éventuellement trouver pitance dans un futur incertain, je trouve ca abject.Pas de doute, à ce régime de dilapidation de l' argent public, dans 4 ans les caisses seront bien vides.
AH ! LA FRANCE IRAIT TELLEMENT MIEUX N'ÉTAIENT LES FRANCAIS.

dimanche 22 juin 2008

Les 52 artistes qui disent "non au piratage"

Cinquante-deux artistes lancent dans les colonnes du Journal du Dimanche un appel pour lutter contre le téléchargement illégal de leurs oeuvres. Tous se disent "très inquiets". Retrouvez ici la liste des signataires de cet appel intitulé "Ne pillez pas nos oeuvres".

Etienne Daho, Christophe Maé, Kery James, Sinik, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman, Jenifer, Stanislas, Raphaël, M Pokora, Keren Ann, Thomas Dutronc, Eddy Mitchell, Isabelle Boulay, Maxime Le Forestier, Martin Solveig, Marc Lavoine, Calogero, Gérard Darmon, Pascal Obispo, Jacob Devarrieux, Elie Seimoun, Alain Bashung, Bernard Lavilliers, Rachid Taha, Bob Sinclar, Psy4delarime, Abd Al Malik, Anis, André Manoukian, Charles Aznavour, Alain Souchon, Mademoiselle K, Soprano, Arthur H, BB Brunes, Liane Foly, Emmanuelle Seigner, Ridan, Renan Luce, Zita Swoon, Johnny Hallyday, Empyr, Kenza Farah, Shine, Camaro, Diam's, Renaud, Romane Cerda, Cali et la Grande Sophie.
C'EST TOUT DE MÊME FORT DE CAFÉ.
Ces "artistes se font des C...... en or sur les droits d'auteurs, mais au prix où se situenet les chansons au téléchargement, je ne me priverai certainement pas de pirater.
Au non du droit à la "hauteur" de leur compte en banque, qui est un peu plus substantiellement approvisionné que le mien.

samedi 21 juin 2008

meteo

Je voudrais revenir sur la grève de météofrance qui s'est achevée le 18.
En relisant MIchel Schifres (billet du figaro) .
"Les syndicats, donc ont suspendu le mouvement tout en restant mobilisés, veulent une évolution dynamique de notre service public."
Est-ce à dire que l'évolution représente le beau temps pour eux et par conséquent le mauvais pour nous ?

mercredi 18 juin 2008

GREVE

Je constate avec un plaisir non feint, que les techniciens de météo France ont cessé leur grève. Enfin !
ce n'est pas eux qui vont faire la pluie et le beau temps tout de même
Encore un peu et ils mettaient le pays à feux et à sang.

REMARQUE.

Je pense qu'au prochain vide grenier politique, deux têtes seront mises sur le marcher.
Celle de Chérèque et celle de Thibault. Elle partiront sans problèmes pour faire office de hure.

Jean-Claude Dassier : « PPDA a refusé nos offres »

C'est avec Nonce Paolini, directeur général de TF1, que Jean-Claude Dassier, le nouveau patron de l'information, vient de rencontrer les journalistes de TF1 et de LCI. Message : les rédactions doivent fusionner pour répondre aux nouvelles exigences de la révolution numérique. Entretien exclusif .

Qu'avez-vous dit aux journalistes de TF1 et de LCI ?
Que la révolution numérique touche tout le monde et que nul n'y échappera. On voit d'ailleurs les effets sur les audiences et le comportement des téléspectateurs. TF1, LCI, Internet... Nous n'avons plus les moyens de travailler chacun dans notre coin, comme nous le faisons depuis quinze ans.

Quels sont vos objectifs ?
Nous devons créer un nouvel outil de fabrication, un pôle d'information qui, à l'avenir, travaillera pour TF1 mais également pour LCI et le Net. TF1 reste évidemment la chaîne mère et prioritaire ; nous devons tout faire pour préserver son leadership. Quand on a les talents et les moyens d'un groupe comme le nôtre, notre nouveau site Internet doit également prétendre occuper rapidement la première place. Désormais, nous devons impérativement livrer la bataille des contenus.

C'est-à-dire ?
Je veux parler de qualité et de diversité en insistant sur ce qui devra rester notre point fort : le reportage. Il était temps de créer un outil réformé avec un patron unique. Nous devons transformer notre groupe en média global et lancer un grand site d'information, au sens large du terme. J'ajoute que la qualité des reportages, l'intelligence des commentaires et la capacité de séduction de notre site global seront les grands vainqueurs de demain. Il n'y a pas d'autre voie.

Peut-on parler d'une seule rédaction ?
À terme, oui. Tous les efforts seront mutualisés dans ce projet multicanal. Même si les deux chaînes conservent leurs spécificités.

Quelles seront les conséquences sur le plan économique ?
Cela devrait nous permettre de réaliser quelques économies de structure, mais nous ne pouvons pas encore citer de chiffres. Ce message a été parfaitement reçu et accepté.

Quelle est votre priorité ?
Le nouveau 20 heures se profile. Laurence Ferrari arrive le 1er juillet et présentera son premier JT le 25 août. C'est la priorité des priorités, avant même la mise en place de cette réforme des rédactions, qui se fera par étapes d'ici la fin de l'année ou avant la fin du premier semestre 2009.

Comment imaginez-vous ce nouveau 20 heures ?
Ce ne sera pas un bouleversement de la ligne éditoriale, mais il y a consensus pour lui donner un rythme différent dans le même format de 38-39 minutes.

Patrick Poivre d'Arvor vous a-t-il confié sa décision ?
Il a refusé les offres que nous lui avions faites pour continuer à mes côtés.

Comprenez-vous sa déception ?
Personne ne souhaitait que cela se passe comme ça à TF1, Nonce Paolini le premier. Mais la rumeur et les médias en ont décidé autrement. Nul ne peut retirer à la chaîne le droit et le devoir de faire évoluer les choses quand elle estime que cela est nécessaire.

Y a-t-il eu une manœuvre de Canal+ et de RTL pour tenter de bloquer l'arrivée de Laurence Ferrari ?
Nous sommes entrés dans un monde où plus rien ne reste secret. Tout le monde le regrette.

Un mot sur le départ d'Anne-Sophie Lapix ?
Je le regrette aussi. C'est une jeune femme sympathique qui avait fait ses classes sur LCI et que j'étais allé rechercher sur M6 lorsque Mélissa Theuriau avait, de manière surprenante, refusé de présenter le 20 heures. Je lui souhaite bonne chance. Il faut savoir bouger dans la vie.

Sera-t-il facile pour TF1 d'arriver à vivre avec 25% de part de marché ?
De nombreuses chaînes sont très heureuses et gagnent beaucoup d'argent à 25%. Mais votre question n'est pas totalement satisfaisante, car tout dépend de ce que font les autres. S'ils sont à 14 % quand on est à 25%, nous restons les rois du pétrole. Mais les choses ne se posent pas comme cela, d'abord parce que nous sommes toujours au-dessus de ce chiffre et qu'à l'heure de la révolution numérique, quand il existe désormais 18 chaînes, nous ne pouvons pas espérer réaliser les mêmes performances.

Franchement, quel est le climat dans la maison aujourd'hui ?
Excellent. J'étais frappé par la qualité des questions et l'enthousiasme de la rédaction, aucune n'était agressive. Ceux qui étaient inquiets sont rassurés.
PLUS LANGUE DE PUTE ON MEURT !

BERLUSCONI ET L'EUROPE

Le non référendaire irlandais au Traité de Lisbonne rend plus difficile la prochaine présidence française de l'Union européenne, plus importante aussi

Tous les Etats membres de l'Union ont le droit de se prononcer sur la réforme des institutions et le vote irlandais ne saurait interrompre le processus en cours. Ce n'est que lorsque chacun des pays se sera prononcé qu'il faudra constater la réalité de la situation et trouver les moyens juridiques et politiques d'y faire face. L'Irlande devra dire, de toutes façons, ce qu'elle ne veut pas dans ce Traité et ce qu'elle veut pour l'Europe.

Pour autant, on aurait tort de ne pas tirer les leçons de ce nouvel incident référendaire, sauf à accepter que l'Europe a un problème avec les peuples.
Manifestement les peuples d'Europe ne sont pas hostiles à l'unification du continent. Mais ils saisissent toutes les occasions que leur donnent des procédures nationales d'approbation de décisions européennes pour exprimer leur mécontentement. Celui-ci peut concerner leurs gouvernements, leurs angoisses envers des mutations rapides, leur incompréhension des méthodes de décisions et de fonctionnement de l'Union, ou plus simplement leurs critiques à l'égard de politiques européennes. En d'autres termes, c'est moins la finalité de l'Union européenne que ses mécaniques et ses politiques qu'ils condamnent.

On dira qu'il s'agit d'une méconnaissance et d'un manque d'explication. C'est vrai, mais cela ne suffit pas. En fait, l'Union a atteint plus vite que prévu le stade politique que lui fixaient ses fondateurs. Elle doit maintenant se politiser, c'est-à-dire faire de la politique, débattre, affronter l'opinion, être à l'écoute des demandes et des attentes, savoir y répondre concrètement.
Ce n'est pas facile compte tenu de sa nature. L'Union européenne reste à la fois une union volontaire d'Etats indépendants et une union de peuples élisant déjà en commun un Parlement européen aux pouvoirs quasi-fédéraux. Elle doit désormais démontrer qu'il est possible de respecter les identités nationales tout en construisant une démocratie supranationale.

Un bon moyen d'y parvenir serait de donner aux Européens l'occasion de s'exprimer tous ensemble sur une même question politique. Pourquoi ne pas saisir l'occasion des prochaines élections au Parlement européen, en juin 2009, pour leur offrir cette possibilité ? Il suffirait soit de personnaliser et d'européaniser l'élection en annonçant le choix d'un leader qui conduirait des listes nationales alliées et qui serait voué à présider la Commission en cas de victoire de ses listes, soit de profiter de ce scrutin, forcément organisé dans tous les Etats membres, pour demander à chaque Européen de faire connaître sa préférence pour un président du Conseil européen.

Dans le premier cas, la campagne européenne se ferait, enfin, sur de vrais programmes politiques européens.

Dans le second cas, un référendum européen, même consultatif puisque la décision de nommer un président appartient aux Chefs d'Etat et de gouvernement, contribuerait grandement à politiser le scrutin et à obliger les candidats à se définir par des choix politiques d'intérêt européen.

Ces campagnes à l'échelon européen feraient l'objet de débats certainement animés. Ces votes organiseraient une démocratie européenne plus directe. Ils créeraient un sentiment d'appartenance à un ensemble politique démocratique à l'échelle du monde d'aujourd'hui.

mardi 17 juin 2008

RÉPONSE DÉBILE A UNE QUESTION DÉBILE.

Je ne vois pas l'utilité d' une Galine, sorte de pointu, mais de Nice, alors qu'on peut avantageusement utiliser une Gourse;
certes plus petite mais qui n' a-pas le désavantage d'être utilisée à la rame.
C'est une évidence, non ?

UN MILLION ?


Thibault attend un million de manifestants dans la rue; quel con !
Voilà la réponse de Bertrand; de loin l'une des plus intelligente qu'on ai jamais entendue.
«Je ne suis pas là pour polémiquer avec qui que ce soit, je suis là pour réussir une réforme et sortir du statu quo des 35 heures imposées par Mme Aubry», a expliqué Xavier Bertrand. «Personne ne souhaite de tension» dans les relations sociales, a assuré le ministre du Travail, mais «remettons les choses à leur place : il n'y a pas deux syndicats de salariés en France, il y a cinq syndicats de salariés en France.Et dans lemouvement de mardi, il y en a deux seulement, trois autres n'appellent pas à des mouvements». Mais quand «seuls» deux des cinq avaient signé la position commune, le gouvernement n'avait pas caché sa satisfaction, estimant qu'il s'agissait de syndicats représentant la majorité des salariés…
Et de quel droit ces syndicats politisés représentatif de 8% des salariés dont 90% de fonctionnaires vont-ils imposer leur point de vue foireux.
N'oublions pas que les fonctionnaires ne font que 20 heures de travail par semaine (source du CNRT).

PRONOSTIC.


lundi 16 juin 2008

TRISTESSE.

IL A ENCORE FRAPPÉ


Hier le lèche cul national a encore frappé. On devait voire des vedettes, avant ! Maintenant ce sont des polidettes.
Hier c'était Delanoë, demain, qui d'autre ?
Vivement la retraite ! Il a assez lêché, les culs sont propres.
Tant qu'a être beauf autant voir le tour de France. Et vous verrez ! Ils ne nous transmettrons pas Wimbledon !

dimanche 15 juin 2008

JE ME DEMANDE.

A tout ceux qui disent que PPDA est trop vieux, j'aimerai savoir si leurs femmes à eux ne les trouvent pas trop vieux ? Dans ces
cas là, mesdames, évincez vos maris, et prenez en un plus jeune, il fera plus "d'audience".

Les Français regrettent

LA PAROLE AUX CONS :
CON PREMIER ?
offtheroadagain : restons sérieux ...
Ce battage autour de l'éviction du présentateur du 20h montre à quel point la pipolisation se substitue a l'analyse sérieuse des faits. Si la méthode employée pour son éviction est rude, elle ressemble à toutes celles qui l'ont précédé et qui ont fait beaucoup moins de bruit. N'a t'on pas coutume de dire, "le journal de 20h de PPDA" une véritable aberration, comme si il le faisait tout seul. Ce vedettariat est malsain et à permis toutes les dérives que l'on connaît. Il faut savoir raison garder, la première chaîne à ses affinités à droite, souvenons nous du soutien éhonté à Balladur pendant sa campagne présidentielle. Poivre n'était t-il pas alors partisan, comme quand il débouchait sur le plateau de TF1 le champagne après l'élection de Sarkozy. Ancien président des jeunes Giscardien il connaît trop bien les méandres et les compromissions des milieu politiques avec les médias, pour jouer les indépendants. Aujourd'hui que les méthodes de management s'appliquent à sa personne, il les réprouvent, c'est un comble lui qui s'en est servi pour assoire un peu mieux son pouvoir. L'indépendance de la rédaction est comme chacun sait, un voeu pieux, un leurre. L'orgueil et l'ego démesuré du personnage le rendait ingérable, il a fini de plaire, un point c'est tout. Dans le privé encore plus que dans le public nul n'est indispensable, et l'on s'en rendra très vite compte. La faculté d'oubli est incommensurable, malgré les talents indéniables qui étaient les siens. Pour l'info, aujourd'hui, honnête, malhonnête, pluraliste, place au net ou l'on retrouve au moins toutes les sensibilités. La grande messe du 20h est très largement dépassée, c'est devenu un article trop indigeste et PPDA y a largement contribué.

CELUI QUI LE BAT : Un copain de Bouygues
Loauda 'ancien du BTP : PPDA
Eh ! bien moi,je ne suis pas parmis ceux qui regrettent PPDA,bien au contraire,je préfère et de beaucoup,le joli minoi de Laurence Ferrari ! elle est quand même plus agréable à regarder non ? elle a un joli sourrire,parle bien et jusqu'à maintenant,elle a toujours été indépendante,ce qui n'est pas mal,les idées du présentateur(qui ne sont pas forcément les miennes) lors de la présentation d'un journal télévisé,ne m'intérrêssent pas,et Laurence a toujours été neutre en ce sens,ce que j'apprécie.

PPDA était trop prétencieux,imbu de lui même et de sa personnalité,et puis, voir la même tête depuis trente années ! il y a aussi son âge,place à de plus jeunes,il faut savoir se renouveller ! Nous avons toujours eu de jolies Femmes sur TF1,du temps de l'ORTF,Catherine Langeais,Jacqueline Huet,Anne Marie Pesson etc...pourquoi nous mettre un PPDA a la place ?

Au 13 Heures nous avons déjà un homme(très sympatique celui-là),Jean Pierre Pernault ! et en plus il nous fait sourrire quand,le journal fini,il se retire et embrasse au passage Eveline Delhia, pour le soir une jolie femme,c'est mieux ! à mon avis. Cela aura au moins l'avantage de nous détendre et de nous faire mieux accepter les horreurs de l'info !

PPDA avec sa mine de déterré, me glacait lui !

LES TONTONS FLINGUEURS OU LES PIEDS NIKLÉS ?

«Pas de marionnettistes chez nous !»

Tractations ou simples images pour brouiller les pistes ? Exemple avec cet aparté entre Julien Dray, qui a pris ses distances avec Ségolène Royal, et Vincent Peillon, toujours proche de l'ex-candidate à la présidentielle. Un entretien détendu sur un escalier, café à la main. Suffisamment loin pour ne pas être entendus, mais assez près des caméras pour être aperçus. «Ça ne veut rien dire, tout le monde discute avec tout le monde. C'est nécessaire, car le Congrès peut être celui de tous les dangers», avertit le député André Vallini, qui plaide pour un grand accord Delanoë/Royal/Aubry sans la gauche du PS. «Hors de question», rétorquent dans la foulée deux proches de Ségolène Royal, pour qui cette Convention nationale n'est qu'une «danse du ventre» avant le grand coup de pied dans la fourmilière qu'il souhaite donner.

Sous-entendu la mise à la retraite des «éléphants» et la marginalisation de la gauche du PS pour laisser place à une «ligne authentiquement réformiste». Pas peur d'aller au combat glaive à la main, ces mêmes partisans de Royal qui affirment même qu'il n'y a pas de «signature possible» avec François Hollande puisqu'il incarne les onze dernières années du PS. Le passé. «Pas de marionnettistes chez nous !», assènent-ils également.

samedi 14 juin 2008

HA !!!!!!!!!!.............LA TAULE !!!

TRAFALGARE

Quand je te disais que les français étaient nuls, papa !
IL A PLU DU CÔTÉ FRANçAIS ET Y'AVAIT DU BROUILLARD DANS LE CAMP DES HOLLANDAIS, LEURS "PÔTEAUX" ÉTAIENT TROP PETITS, ILS ÉTAIENT 14 SUR LE TERRAIN, SALAUDS D'HOLLANDAIS !
CBC : CBC
Avantages acquis, salaires exorbitants, hôtels 5 étoiles, égoïsme à tous les niveaux, donneur de leçon, démagogie, équipe administrée sur le modèle des 35 heures, en faire le moins possible, bien loin du travailler plus... bref le système de jeu de cette équipe est socialiste...
Guy : Pauvre équipe!!!
Domenech doit partir c'est clair...Thuram n'a rien à faire dans une équipe de france après avoir tenu des propos contre le chef de l'état, c'est cracher dans la soupe!!!! Qu'il reste où il est, il ne manquera à personne...Quand aux autres joueurs, ils doivent se poser des questions...Quand je jouais en DH, nous avions un niveau de jeu supérieur sans revenus indécents...

vendredi 13 juin 2008

Orange solde massivement ses anciens iPhone



L'opérateur mobile casse les prix de la première version du "smartphone" d'Apple avant l'arrivée, le 17 juillet prochain, du nouvel iPhone 3G. L'ancien modèle ne vaut plus désormais que 99 euros, soit quatre fois moins cher qu'en début de semaine.

Ce sont les soldes avant l'heure chez Orange. L'opérateur se défait de ses stocks d'iPhone ancienne génération avant de commercialiser la version 3G (Internet mobile plus rapide et GPS inclus) à partir du 17 juillet. Il s'est donc lancé dans une grande braderie. Ainsi, le téléphone d'Apple doté d'une mémoire de 8 gigaoctets (Go) vaut désormais 99 euros avec un abonnement mensuel d'au moins 49 euros, contre 399 euros en début de semaine ! La version 16 Go voit, elle aussi, son prix réduit de 300 euros, puisqu'elle s'affiche désormais à 199 euros. Cette stratégie de prix cassés est compréhensible : l'opérateur n'a en effet vendu "que" 100.000 iPhone depuis la sortie en France du mobile de la marque à la pomme, fin novembre 2007. Et, comme le nouvel iPhone sera subventionné, son prix sera "bien en dessous" de 399 euros. Le risque était donc grand qu'Orange se retrouve avec des milliers d'anciens iPhone dans les cartons. Chez l'opérateur, on explique cette "grande promotion" par le fait que "l'iPhone 3G ne cohabitera pas avec la version 2G". Cependant, Orange et Apple n'étant pas des mécènes, il y a fort à parier qu'ils se rattraperont sur le prix de l'abonnement.
Vases communicants

C'est d'ailleurs le modèle économique classique des opérateurs télécoms. Aux Etats-Unis, ATT, qui a obtenu, tout comme Orange en France, l'exclusivité de l'iPhone, a baissé son prix de vente de 200 dollars puisqu'il le subventionne. Mais, dans le même temps, le forfait permettant de surfer sur Internet de façon illimitée a vu son prix grimper de 10 dollars par mois. Comme l'engagement porte sur 24 mois, c'est 240 dollars qu'il va falloir débourser en plus. En clair, même subventionné, le nouvel iPhone va, in fine, coûter plus cher outre-Atlantique.

Pourtant, les analystes restent dubitatifs sur l'intérêt d'ATT de passer un tel accord avec Apple. Certes, l'opérateur mobile ne reversera plus un pourcentage sur la facture de l'abonné à la firme de Cupertino, mais il a dû avouer que le coût de la subvention aurait un impact négatif sur ses bénéfices à court terme mais s'avérerait positif dès 2010. Pour les analystes de JP Morgan, toutefois, l'opérateur se retrouve très dépendant d'un seul fabricant de mobile, ce qui n'est jamais très bon.

G. C.

VOILÀ ! A FORCE DE JOUER AUX CONS..........



ILS NOUS TOMBENT SUR LA GUEULE ET C'EST TANT MIEUX !
ON L'A BIEN CHERCHÉ.
Qu'est-ce donc ? Un débris flottant dans l'espace, un morceau de la navette, autre chose ? Des images, diffusées à la télévision vendredi, ont montré un objet blanc et brillant sur fond de ciel bleu, les astronautes parlent d'"un objet rectangulaire long de 30 à 45 cm s'éloignant de la navette, derrière la portion arrière de l'aile droite"... La Nasa a annoncé vendredi que ses astronautes de la navette spatiale américaine Discovery avaient remarqué un objet non identifié flottant dans l'espace à l'arrière de leur engin, "après un test de routine, à la veille d'un atterrissage, des réacteurs de direction". Ils ont aussi repéré une bosse sur la gauche de l'aileron de stabilisation.

"Des experts au sol examinent les images et la vidéo de l'objet et de la 'bosse', tandis que l'équipage continue à ranger les affaires dans la cabine pour l'atterrissage prévu samedi", ajoute la Nasa. D'après les experts de la Nasa, il n'y aurait toutefois "pas de problème" pour l'atterrissage de samedi. L'objet en question ne serait pas dangereux. Ce pourrait en effet être l'un des trois éléments de protection thermique de la navette, dont la perte "n'inspire pas de souci" pour l'atterrissage, car il n'est pas important pour rentrer dans l'atmosphère.

La navette, avec les 7 astronautes à bord, est censée atterrir, si les conditions météo le permettent, à Cap Canaveral, en Floride, au terme d'une mission de 14 jours dans l'espace ayant permis d'amarrer à la Station spatiale internationale (ISS) le principal module pressurisé du laboratoire japonais Kibo. Discovery s'est désamarrée mercredi de l'ISS.

IRLANDE.


L'Irlande est-elle trop belle pour l'Europe pour qu'on ne puisse se passer d'elle ?
Tous les nonistes comme on dit, ces irresponsables de gauche et d'extrême gauche, je voudrais dire que le combat est perdu d'avance. J'ai l'impression de me trouver face à des Quakers ; Ils ont peur de tout ce qui les dépasse, et, comme toujours préfèrent de loin rester le nez dans leur caca.
Voici une réaction saine :

European : LA HONTE A L'irlande (petit pays des petits gens !!)

A tous les nonistes : vous n'avez RIEN gagné, le nationalisme n'a jamais rien apporté d'autre que des guerres sanglantes et violences, lisez un peu l'histoire, lisez les récits des poilus de la "der des der" !!! S'enfermer sur soi n'est qu'un signe de frilosité et de lâcheté prenant source pour la plupart dans l'ignorance : on ne parle aucune langue que la sienne (vivre dans un monde schizophrène enfermé dans une seule langue, une vraie prison intellectuelle !), on a fait des piètres études donc on craint des meilleurs européens qui nous feraient concurrence, on craint pour son petit confort (dû à l'Europe par ailleurs!), on s'enferme sur son petit égoïsme bourgeois nationaliste et gauchiste (cela ne vous rappelle pas quelque chose ? regarder du côté de l'Allemagne 1933) , pendant ce temps, les géants économiques mondiaux avancent... Même la petite Europe unifiée est encore trop petite, que dire des minus comme la France ou l'irlande qui seules ne sont vraiment PLUS RIEN. De toute façon c'est un combat d'arrière garde, les derniers sursauts d'un nationalisme condamné à mourir sooner or later, quoique vous fassiez. On ne bâtit pas l'avenir sur l'exclusion, on tend vers qc de plus grand, plus complet, plus aboutit. On peut aimer Paris ET Londres ET Berlin ET même Dublin (quoique aujourd'hui c'est difficile...), ce n'est jamais Où /où, l'exclusion est stupide car appauvrit l'être. Vous ne gagnez RIEN par ex en n'étant gouverné QUE par les Français (càd pas "par Bruxelles") qui seraient, comme c'est souvent le cas, du bord politique opposé au vôtre; pour certains lecteurs de la "très très "droite : ce sont bien les Français qui ont fait la Révolution 89 que vous abhorrez ! Pour ceux de gauche : ce sont bien des Français qui ont fait Vichy ! Vous voyez bien que le nationalisme est ABSURDE; nous sommes tous européens aux racines gréco-romaines, judéo-chrétiennes, pourquoi maintenir les divisions ??? Ce tas de petites monnaies qui ont disparues grâce à l'euro, quel confort ! C'était tant d'embarras avec le change, quelle facilité aujourd'hui; quel de temps gagné aux frontières qui n'existent plus (à part UK où l'on perd un temps fou à l'Eurostar!) Regardez le Moyen Age latin ou même l'Europe de 1914 : on allait sans passeport de lisbonne à moscou et même pour les US le passeport n'était pas obligatoire (lisez Stefan Zweig !) Those were the days, my friends! Et vive l'Europe, espérons que les 26 trouveront moyen à réparer cet impair irlandais !

FILLON


Deux mots sur cet homme, dont on dit qu'il est à couteaux tirés avec Sarkozy.
Je trouve que cet homme est le premier ministre le plus compétent de la Veme République.
S'il se présente aux présidentielles de 2012, c'est à lui qu'iront mes suffrages.

INTÉRESSANT

L’UMP a proposé lors de sa convention sociale ce jeudi l’instauration d’un "plancher fiscal" afin que tous les contribuables paient un minimum d’impôt.

le secrétaire général de l’UMP Patrick Devedjian a déclaré dans son discours de clôture : "Il y a une justice fiscale à laquelle personne ne doit se soustraire …/… Il existe aujourd’hui des personnes qui ont de très haut revenus et qui, jouant avec les subtilités de notre droit fiscal, notamment en cumulant des niches fiscales, arrivent à payer peu voire pas du tout d’impôt. Il n’est pas normal que des contribuables normalement redevables de plus de 800.000 euros d’impôts sur le revenu aient droit après déductions, réductions, dégrèvements à un chèque du Trésor".


CETTE IDÉE EST VIEILLE COMME LE MONDE.
Faire payer l'impôt, même minime est équitable. Pourquoi, seuls les personnes atteignant un certain niveau de vie doivent-ils
payer l'impôt ?
En fonction de "l'assiette", même si cet impôt s'élève à 2€ par an, l'équité est préservée.

NOUVELLE STAR.


Amandine a remporté mercredi soir la 6ème édition de la Nouvelle Star. Baignant dans les univers soul et rock, la jeune Toulousaine timide et attachante a éclipsé son concurrent Benjamin et conquis le cœur du jury et des téléspectateurs

CA NOUS FAIT UNE BELLE JAMBE !
Mais cela ne lui donne pas le droit de massacrer "WITH JUST A LITTLE HELP FROM MY FRIENDS" que Joe Cooker chanta à Woodstock, époque à laquelle cette petite amandine n'était pas sur terre, ni dans les cartons.

jeudi 12 juin 2008

ENCORE LE DÉPART DE PPDA

Quelques réactions: :
tara : incroyable mais vrai
ce n'est pas le départ de PPDA qui intrigue les français mais de savoir si le fait que "Plusieurs médias et responsables politiques de gauche s'interrogent sur le rôle qu'aurait pu jouer le président Nicolas Sarkozy dans son remplacement attendu à la rentrée à la tête du 20 heures" repose sur du vrai ou du faux!
Etant donné les vrais-faux scoops des médias de gauche (et de droite, ou plutôt ceux qui restent de droite, soit 100 fois rien), genre SMS de NS ou encore résumé de ses dires aux journalistes sur l'Europe...., on peut douter allègrement des vérités de ces médias!
Tout est bon pour rabaisser NS.
Ceci dit,si NS n'a pas été content de PPDA, il aura mis du temps à réagir : cela ne vous fait pas douter de la crédibilité de l'info?
Et je sais bien qu'il faut faire travailler les seniors, mais PPDA a l'âge de la retraite, non ?
Ce sont ceux qui veulent une retraite à 60 ans et 37 ans de cotisations qui râlent le plus pour le départ de PPDA!
Mais on n'en est pas à une contradiction près !
Les médias et les politiques de gauche ( ce n'est pas moi qui fait une fixette, mais l'article qui en parle) ne sont pas à une contradiction près.
C'est perpétuel. Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est que les gens ne s'en rendent pas compte!

Alibi :
D'accord avec vous sur le fond.

Mais veuillez admettre qu'il y a la manière, l'élagance, et que de ce côté là, le compte n'y est pas.

PPDA avait prévu de se retirer de lui même dans quelques mois. cela aurait certainement pu être négocié entre gens du meilleur monde.

Pourquoi lui faire l"écorne de le virer comme un malpropre?

TF1 a perdu mon estime. Il s'en remettra. Sauf si nombre de téléspectateurs font la même analysse du procédé que la mienne. Je méprise les voyous.
En ce qui concerne Martin Bouygues, je parlerai de lâche et de petit con.


Garin Trousseboeuf : Insolent Poivre, on croît rêver !
PPDA a été et reste l'incarnation du journalisme de complaisance qui caractérise l'audiovisuel français. Le voir se draper aujourd'hui dans son indépendance me fait doucement sourire. Tiens un bon test, essayez de vous souvenir d'une question vraiment embarrassante posée par PPDA à un Président de la République en exercice depuis qu'il sévit le 14 juillet. Insolent, quelle gaudriole !!!!
Ce n'est pas son rôle.
ET ENFIN UN ABRUTI QUI COMPARE CE QUI N 'EST PAS COMPARABLE.

PAF : Retraite dorée
A TF1 il gagnait 1 millions d'EURuros par an.
Il n'est pas à plaindre!
Combien de salariés peuvent se prévaloir d'une rémunération équivalente , pour 40 minutes de JT sur prompteur, 5 fois par semaines ????
Je pense qu'en terme de PAF, il en a un dans le PIF

mercredi 11 juin 2008

Un audit relance le débat sur la réunification de la Normandie

La réunification éventuelle ferait de la nouvelle Régon un poids lourd, mais coûterait cher.

La normandie va-t-elle être réunifiée ? La publication récente d'un rapport du cabinet privé Ineum Consulting, Edater, Missions Publiques, commandé par les deux Régions normandes, a relancé cette question qui anime la classe politique. Dans un pavé de 210 pages, le cabinet d'audit apporte une première réponse équilibrée : les enquêteurs se sont bien gardés de prendre parti, respectant en cela la commande passée par Alain Le Vern, président PS de la Région Haute-Normandie, et Philippe Duron, son homologue socialiste de Basse-Normandie.

Depuis son élection en mars dernier à la mairie de Caen, Philippe Duron a passé la main à son fidèle lieutenant, l'universitaire Laurent Beauvais, élu PS de l'Orne. Le nouveau président de la Région Basse-Normandie a prévu un débat dans son conseil régional, le 20 juin. En Haute-Normandie, le rapport a été mis en ligne sur le site de la Région.

L'audit évalue dans les moindres détails les impacts de la fusion. Réunifiée, la grande Normandie deviendrait un poids lourd : la sixième Région en population, richesse et emploi salarié «parmi les Régions leaders, pouvant peser sur les décisions nationales et européennes», lit-on dans ce rapport. Un changement d'échelle annonciateur de «gains potentiellement élevés pour la capacité à attirer les investissements», selon les conclusions d'Ineum Consulting, qui tempère l'enthousiasme des Haut-Normands notamment, en pointant «un impact fiscal négatif non négligeable» pour eux.

Une facture entre 7 et 15 millions d'euros

Autre élément à charge, le coût élevé de cette fusion, évalué dans une fourchette large entre 7 et 15 millions d'euros, selon les hypothèses retenues. «Le choix de la fusion est loin d'être anodin pour les Haut-Normands et ne saurait se résumer à une approche dogmatique, celle du “ plus on est grand, plus on est fort ”.» Alain Le Vern ne veut plus porter le couvre-chef de l'opposant à la réunification et considère que la balle est désormais dans le camp du gouvernement. «Nous avons tenu notre engagement de proposer un document qui éclaire un projet complexe. Je considère que les Régions ont fait leur travail», dit-il.

Les patrons des deux Normandie, tout comme leur mentor, Laurent Fabius, porté à la présidence de l'agglomération rouennaise au printemps, attendent de pied ferme Hervé Morin. Chantre d'une seule Normandie, président de l'Association pour la réunification de la Normandie depuis près de dix ans, le ministre de la Défense martèle sa conviction qu'il faut consulter les Normands par référendum avant les régionales de 2010.

Mais ce n'est pas gagné pour le patron du Nouveau Centre,conseiller régional de Haute-Normandie et maire d'Epaignes (Eure). «Demander aux électeurs des deux Régions s'ils veulent une seule Normandie n'a à mes yeux aucun sens», s'agace Antoine Rufenacht, le puissant maire UMP du Havre.
.

HIER C'ÉTAIT GRÈVE. LE 17 AUSSI Y'A GRÈVE. APRÈS.......

Les grèves ont peu mobilisé
Les mouvements de grève du mardi 10 juin à la SNCF et dans la fonction publique auront été loin de faire le plein. A la mi-journée, seuls 6.5% des cheminots suivaient l'appel à la grève lancée par par trois syndicats de cheminots (CGT, Sud-Rail et FO), selon le chiffre communiqué par la direction. Cette dernière faisait état de perturbations limitées, et même «plus de trains que prévu» sur certaines lignes. À titre de comparaison, le 22 mai, lors de la journée d'action interprofessionnelle pour les retraites, la direction avait comptabilisé à la même heure 24,9% de grévistes parmi l'ensemble du personnel. La totalité des huit syndicats de la SNCF avaient alors déposé des préavis de grève. Au plus fort du mouvement contre la réforme des régimes spéciaux de retraite, la grève avait été suivie par 73,5% de l'ensemble des agents le 18 octobre. Malgré la faible mobilisation, la grève se poursuit mercredi mais le mouvement n'a été reconduit que « par endroits ». La SNCF prévoit une amélioration du trafic.

Mêmes rangs clairsemés chez les fonctionnaires exhortés à protester par FSU, CGT et Solidaires contre les réductions d'effectifs et le projet de loi sur la mobilité des agents. Seuls 5,5% d'entre eux ont suivi le mouvement contre 24,8% lors de la dernière journée d'action des fonctionnaires le 15 mai. Au total, pour les trois fonctions publiques (Etat, territoriale et hospitalière), 3,5% des agents ont fait grève. Certains secteurs se sont particulièrement mobilisés, comme les Finances (36,4%) et les Douanes (26,1%) où les agents, touchés par la fusion Impôts-Trésor et une réorganisation du dédouanement mènent des actions depuis plusieurs semaines. Dans l'Education, le ministère a compté 4,5% de grévistes. Mais selon la FSU, première fédération d'enseignants, dans les collèges et lycées, près d'un enseignant sur cinq a suivi le mouvement. «Cette journée n'est pas l'une des plus fortes qu'on ait connues mais derrière, il y a un vrai mécontentement qui persiste», a indiqué Gerard Aschieri,, responsable de la FSU.

La plupart des 80 rassemblements ou manifestations ont donc été d'ampleur limitée. A Paris, le cortège a rassemblé 4.200 personnes selon la police, 10.000 selon les organisateurs.
«Campagne de désinformation»
Relevant la faible ampleur des perturbations à la SNCF, le ministre du Travail Xavier Bertrand a estimé mardi que le «service minimum» était «devenu une réalité»: «le pays n'est plus paralysé», s'est-il félicité. Mais une polémique a éclaté entre gouvernement et syndicats sur les vrais chiffres de la mobilisation. Pour Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-cheminots, le chiffre de 6,5% de grévistes «n'est pas juste» car la base de calcul inclut des salariés non concernés par les préavis CGT et FO, et relève «d'une campagne de désinformation» de la part de la direction. Les préavis de la CGT et de FO (6e syndicat de la SNCF) ne couvraient ainsi que les conducteurs et les agents de l'exploitation, les deux catégories susceptibles de perturber le plus le trafic. Le préavis de Sud-Rail concerne cependant «tous les personnels de la SNCF».

«Par rapport au contexte de division syndicale», les taux de participation «ne sont pas négatifs», a-souligné Didier Le Reste, avançant le chiffre de 30 à 35% de participants chez les conducteurs et 25% chez les agents de l'exploitation. Didier Le Reste a également annoncé sur RMC Info que son la CGT de la SNCF allait déposer un préavis national de grève pour le 17 juin afin de «permettre aux cheminots de participer aux manifestations» de la journée nationale d'action sur la défense des retraites et des 35 heures.

Comme d'habitude des réactions de Français.

spitfire : sanchez
Nom d'un responsable CGT interviewé , ce monsieur a commencé par nous dire qu'il était incapable de dire que le mouvement était un échec car à 20h00, il n'avait pas encore réussi à savoir s'il y avait eu peu ou beaucoup de grévistes.
Il nous a annoncé une grève SNCF pour le 17 juin, jour des épreuves du Bac! Bonjour le service public!
Et il a donné, parmi les motifs de la grève, l'augmentation de l'essence. Ceux qui seront obligés de prendre leur voiture le 17 juin apprécieront les méthodes de la CGT pour baisser la consommation de carburant et en réduire la facture!
pierred : Dessous des cartes
Moi je me demande si M. Le Reste n'a pas d'actions chez Véolia!
La SNCF est en grève pour le frêt, les transporteurs vont la fuir!
Par contre Véolia assure un service de qualité: elle se développe et fait du bénéf qu'empochent les actionnaires: CQFD!
De plus, qui conduit les trains de Véolia? Des cheminots retraités qui y font une 2° carrièrre, à 50 ans on peut!
Et je parie que nombre de ces mécanos étaient à la CGT où par leur grève il préparaient, et préparent, leur pantouflage dans le privé!
Encore merci, M. Le Reste, c'est ce qui s'appelle joindre l'utile à l'agréable, sauf pour le contribuable qui bouche les trous de la SNCF!
Alors M Pépy, va falloir s'attaquer sérieusement au problème si vous tenez à votre poste!
bsaunière : Alors camarades?
Les syndicats bolchéviques ont du mal à réunir du monde pour aller brailler dans la rue! C'est quoi? La fin de la lutte finale, l'extinction de voix et les ampoules, ou plutôt qu'une majorité avait enfin compris que les syndicats rouges n'ont rien à proposer, et que leurs grèves sont uniquement politiques et surtout anti-Sarko!!! Bientôt finie l'époque des croc-magon de la politique?
papounet : c'est EVIDENT BIEN SUR ........
tout le monde se rend compte que la greve est politique la CGT, dernier bastion communiste se débarrasse même de madame BUFFET

LA SEULE SOLUTION À MON AVIS :

DAN02 : Le FRET , doit être privatisé!
La S.N.C.F , ne doit gérer à l'avenir que les petites lignes , commandées par les régions ! Les grandes lignes , le fret doit-être privatiser . Si l'on veut se sortir de ce marasme , si l'on veut devenir crédible sur nos transports ferrovières , il faut enlever cette arme , des mains de gens irresponsables . Car , ils trouveront toujours , une raison pour faire grève , un jour , pour une agression , le lendemain , contre les réductions de personnel , un autre jour , contre la réorganisation du fret , un autre jour , pour maintenir leurs avantages , un autre jour , à cause des changements d'horaires d'hiver , demain , quand l'état leur demandera de travailler 35h etc.... et ce sera toujours ainsi , donc impossible à vivre dans le monde actuel , qui ne nous attend pas!

mardi 10 juin 2008

NOUVEAU METRO DE PARIS.


La RATP a dévoilé mardi son nouveau métro, plus coloré et plus écolo, qui va équiper progressivement trois lignes du réseau parisien à partir de mercredi et ainsi remplacer de vieilles rames datant des années 70 et leurs sièges en skaï.

Sièges en tissu aux couleurs vives, éclairage plus doux, les nouvelles rames sont aussi équipées de portes à ouverture automatique et non plus de bouton ou de loquet. Avec leurs larges baies vitrées, elles ressemblent aux trains qui circulent déjà sur les lignes 1 et 14.

Les portes sont aussi plus larges, de 30 cm, "ce qui facilite les échanges quai-train", a souligné le PDG de la RATP, Pierre Mongin, en présentant la première rame qui circulera sur la ligne 2 (Nation/Porte Dauphine) à partir de mercredi matin. Une deuxième la rejoindra la semaine prochaine.
Le PDG de la RATP Pierre Mongin (D), photographié le 10 juin 2008 à Paris à bord du nouveau métro parisien MF 2000 (Photo Bertrand Guay/AFP)
Agrandir la photo

Les passagers peuvent aussi bénéficier d'un air rafraîchi de quelques degrés grâce à un système de "ventilation réfrigérée", moins coûteux et moins gourmand en énergie qu'une climatisation traditionnelle. Ils sont aussi plus à l'aise, grâce à des sièges plus larges (49 cm au lieu de 45).

Il y a en revanche moins de places assises, pour faciliter la circulation des passagers. Comme dans la ligne 3 (Levallois/Gallieni), les stations sont signalées par une annonce sonore.

Le nouveau métro se veut aussi "plus respectueux de l'environnement", grâce à la limitation de la vitesse maximale, à 70 km/h contre 100 km/h, a souligné M. Mongin. Moins de pointes de vitesse mais "plus de puissance au démarrage", ce qui correspond mieux au réseau parisien avec ses stations très rapprochées, a-t-il noté.
Vue prise le 10 juin 2008 à Paris d'une rame du nouveau métro parisien présenté par la RATP (Photo Bertrand Guay/AFP)
Agrandir la photo

Le modèle est aussi un peu moins bruyant que ses prédécesseurs.

Au total, il doit consommer 30% d'énergie en moins par rapport aux métros des années 70.

Ces nouvelles rames, appelées MF 2000, vont venir remplacer les MF 67 sur les lignes 2 (Nation/Porte Dauphine), 5 (Place d'Italie/Bobigny) et 9 (Pont de Sèvres/Mairie de Montreuil).

A raison de 20 par an, elles commenceront à circuler à partir de mercredi sur la ligne 2, de 2010 sur la 5 et de 2012 sur la 9. Le parc sera entièrement renouvelé sur ces lignes en 2016.

Les MF 67 ont été mises en service entre 1967 et 1978 et constituent 40% du parc actuel de la RATP.

Les MF 2000 doivent aussi permettre à la RATP de faire des économies. Le coût global (acquisition, maintenance et exploitation) est de 30% inférieur aux matériels plus anciens, en particulier grâce à une "diminution importante du parc de trains" puisque, grâce à "ses performances", 161 MF 2000 "seront suffisants" pour remplacer 170 MF 67, note la Régie.

La RATP a investi près de 700 millions d'euros pour acheter 161 rames de ce type, a rappelé son PDG, ajoutant que la Régie consacrait aujourd'hui un quart de ses investissements (environ un milliard d'euros par an actuellement) au matériel roulant.

Les rames, commandées en 2001, sont fournies par Alstom, accompagné du constructeur canadien Bombardier, d'Areva TA (informatique de sécurité) et de l'italien Ansolado (automatismes de conduite et fermeture des portes).

Les métros ont en général une durée de vie de 40 ans.

CE MÉTRO EMPÊCHERA-T-IL LES TRAMINOTS DE FAIRE GRÈVE ?
CERTAINEMENT PAS !!!!

MESSAGE PERSO

A Martin Bouygues.
Je viens de résilier mon contrat chez Bouygues Télécoms. J'avais trop peur de me faire virer, je faisais partie des clients de la première heure, et ai été toujours fidèle.
Comme quoi !!!!!

A LA QUESTION DU FIGARO.

L'équipe de France a-t-elle une chance de gagner l'Euro ?
Je réponds NON.
Même si elle arrête de manger du Nutella !!

LIVRES

Encore un livre sur notre président de la République. De tous les temps je n'ai jamais vu autant de gens s'enrichir de la sorte.
Sarkozy fait vendre. Dernier titre paru "Les femmes de Sarkozy " par un journaliste du Figaro Bruno Jeudy , aidé d'un autre que je ne connais pas, certainement un "nègre".
Pour les auteurs en mal de titres futurs voici donc quelques idées intéressantes.

Sarkozy au Potager
Les recettes de confitures de Nicolas
Sarkozy et ses chaussettes
Nicolas dans la jungle.
Nicolas et les Nanards
Un Président qui venait de Grèce
Sarkozy en vadrouille (on pourrait même en faire un film)
Sarkozy et la religion de son père. (Pour les courageux)
Nicolas le Pacha (pamphlet)
Dialogues intimes de Nicolas.
Nicolas et sa chaine de magasins.
Sarkozy La Légende.

J'en passe et des plus bêtes.

FRANCO-FRANCAIS.


L'avenir incertain de PPDA ? MOI JE DIRAI UN CERTAIN AVENIR.
Reçu lundi midi par Nonce Paolini, directeur général de TF1, le journaliste vedette du «20 heures» se serait vu proposer un magazine d'actualité en prime time. Il fera connaître sa décision dans quelques jours.
Tous les regards étaient fixés lundi sur Patrick Poivre d'Arvor après l'annonce de son éviction, à la rentrée, du «20 heures» de TF1 au profit de Laurence Ferrari. Allait-il évoquer son départ ? Non, le regard brillant, le sourire peut-être un peu pincé, il n'a laissé transparaître aucune émotion et est resté professionnel du début à la fin du «20 heures» le plus regardé de France. Une chose est sûre, intérieurement, son cerveau devait bouillir, à peine quelques heures après son déjeuner avec Nonce Paolini, le patron de TF1. Les deux hommes se sont vus lundi en tête à tête dans le bureau du numéro un de la chaîne, à 13 heures, devant des plateaux-repas. L'entretien ne s'est pas éternisé. Nonce Paolini a officiellement signifié à PPDA son remplacement par Laurence Ferrari qui quitte Canal +. Outre le maintien de «Vol de nuit», il lui aurait proposé un magazine d'actualité ou de politique en prime time.

Un peu avant ce déjeuner, la conférence de rédaction de 11 h 30 s'est déroulée dans un climat de curiosité. Patrick Poivre d'Arvor, plutôt calme, a remarqué en souriant qu'il y avait deux fois plus de monde que d'habitude, remercié ceux qui lui avaient envoyé des textos de soutien et ajouté qu'il «serait élégant jusqu'au bout» et serait à son poste le soir, m algré le retour express de New York d'Harry Roselmack, au cas où.

Lors de la conférence de l'après-midi, PPDA n'a pipé mot sur sa rencontre avec Nonce Paolini. Dans un laïus d'un quart d'heure, il a en revanche insisté sur les performances de son JT et affirmé avoir vécu son éviction comme une sanction politique. Il est revenu sur l'«épisode» qui l'a opposé à Martin Bouygues, PDG du groupe TF1, il y a un an. Poivre avait menacé de quitter TF1 si Nicolas Beytout, alors directeur de la rédaction du Figaro, débarquait sur la Une, selon la volonté de Martin Bouygues. Ce dernier aurait par ailleurs cédé à l'irritation de Nicolas Sarkozy après son interview par PPDA en juin 2007.

Ce jour-là, le journaliste avait fortement indisposé le président en le comparant à «un petit garçon en train de rentrer dans la cour des grands». Et malgré le «mot d'excuse» envoyé par l'intervieweur à Nicolas Sarkozy, le chef de l'État est resté sur ses positions. «Patrick a souvent agacé les présidents, note un proche. Souvenez-vous avec François Mitterrand.» Selon des journalistes présents lundi à la conférence de rédaction, PPDA a affirmé «vouloir conserver son indépendance par rapport au pouvoir politique».

Le mercato relancé

Patrick Poivre d'Arvor a vraiment senti le vent du boulet souffler quand il a appris que Robert Namias allait être remercié. «Son dernier bouclier s'envolait», re­marque un observateur. «Je pense qu'il a vu venir son éviction», renchérit David Pujadas, présentateur du «20 heures» de France 2.

À 61 ans, quel va être l'avenir du journaliste de TF1 ? On a beaucoup glosé sur ses apparitions à Roland-Garros en compagnie de Patrick de Carolis, PDG de France Télévisions. Il semble exclu que Poivre revienne sur le service public pour présenter un journal. En revanche, France Télévisions ferait un joli coup en recrutant ce fervent défenseur de la culture à l'heure où la télévision publique renforce ses positions dans ce do­maine.

La disgrâce de PPDA relance le mercato des animateurs. Qui pour remplacer Laurence Ferrari à la tête de «Di­man­­che +» au moment où Canal + a déjà vu son directeur des sports, Alexandre Bompard, passer à la concurrence et succéder à Jean-Pierre Elkabbach à la tête d'Europe 1 ?

Le nom d'Anne-Sophie Lapix, coprésentatrice de «Sept à huit» sur TF1 avec Harry Roselmack, a été avancé. «C'est devenu récurrent, à chaque fois que Laurence part quelque part, je la remplace !», s'amuse la journaliste. «Canal + m'a proposé de reprendre “La matinale” puis “+ Clair” mais j'ai décliné. Je reste très attachée à TF1.» Le nom de Nicolas Demorand circule également. Le journaliste de France Inter, annoncé sur France 2 pour animer, le vendredi, un magazine culturel, pourrait en réalité se retrouver sur Canal +. Il doit rencontrer prochainement les dirigeants de la chaîne cryptée. Si Nicolas Demorand renonçait à ce rendez-vous culturel sur France 2, il laisserait ainsi la place libre à Patrick Poivre d'Arvor.

L'arrivée de Marie Drucker sur Canal + a aussi été évoquée pour succéder à Laurence Ferrari, mais, jusqu'à présent, la journaliste de France 3 a toujours résisté aux avances de la concurrence.
.


Comme d'habitude quelques réactions pêchées dans le Figaro.

belette : respect !!!!!
Je respecte cet homme qui ne s'est jamais rangé derrière aucun homme d'état, tout simplement parce qu'il avait "le pouvoir....." c'est un homme intègre, qui rebondira et reste pour moi comme pour beaucoup d'entre nous une référence en matière de journalisme. Toutes les aventures s'arrête un jour Mr Poivre d'Arvor, vous le savez mieux que quiconque.....et je suis certaine que l'on aura rapidement rendez vous avec vous dans un concept télévisuel qui vous ressemble.
Que les jeunes loups s'amusent à rousiguer les os que vous laissez......ils ont les canines assez aiguisées pour cela !!!!!
à très bientôt Mr Poivre d'Arvor....
Amicalement,
Valérie.


euro3536 : un bien pour PPDA
je pense personnellement que PPDA a tout à gagner en crédibilité en quittant le 20H00 de TF1. Cet homme est à rapprocher par son style de Guillaume DURAND, il serait plus à son avantage dans des émissions purement culturelles et en particulier littéraires ou d'information. Je suis cependant relativement déçu par le choix de Ferrari qui m'apparait bien superficielle comparée a PPDA mais n'est ce pas là ce qui caractérise TF1


le plus bête !

bean : il faut suivre la ligne de Sarko
N'oublions pas que c est le pote de sarko; Martin Bouygues qui est aussi le parrain de son fils,et actionnaire majoritaire a tf one,qui tire les ficelles de cette chaine.

Et tous ceux qui y travaillent doivent suivre la ligne du parti,ce n etait pas le cas de PPDA,mais soyons rassure sur le sort de Pernaud,presqu'aussi age,car lui est un bon vallet de Sarko et de l'UMP


Le plus frais !

tara : Amusant

Que ce soit toujours la faute de Nicolas Sarkosy!

je me demande si maintenant, lorsque la météo, comme à son habitude va se tromper dans ses prévisions, on ne va pas accuser Sarkosy d'avoir empoisonné la grenouille!

Si "on" voulait bien resté objectif, "on" verrait que si N Sarkosy était aussi autoritaire que cela, Ruquier et sa bande auraient dégagé depuis longtemps d'antenne2, P Sébastien serait au chômage , etc, etc...

Arrêtez donc le délire, je vous prie !

Vous serez nettement plus crédible !

Mais plus c'est gros, mieux ça passe !

Quand est ce que ce lynchage va finir?

Pourtant, lorsque le pouvoir sera à l'opposition, il n'y aura plus grand chose à dire !

Car, contrairement à ce que vous écrivez dans cet article, l'opposition se fend de procès à chaque fois qu'on "dit du mal" d'eux....

La presse sera muselée.

Toute réflexion faite, je vais peut être voter à gauche la prochaine fois... ça permettra de virer tous ces journaleux et de les remplacer par des gens authentiques et sérieux.
.





LES VERTS VONT ETRE HEUREUX.

Artiste de génie la nature nous gratifie d'un chef-d'œuvre.
Dans la palette ; un peu de placenta dilué dans le liquide amniotique de la mère. Voilà le résultat.

L'action TF1 chute sur des rumeurs de réorganisation


Le titre a terminé en baisse de 2,82% à la bourse de Paris, alors que des changements importants au sein de la direction du groupe sont attendus.
Les informations de presse faisant état de changements majeurs dans l'organisation de l'information» au sein de TF1 a semé le trouble à la Bourse. A la clôture de la bourse de Paris , le titre TF1 a chuté (-2,82% à 12,05 euros).

Or face à la tempête médiatique crée par l'annonce de départs au sein du groupe TF1, la direction de la chaîne a réagi, lundi soir, en indiquant que le groupe communiquerait «dans quelques jours sur l'organisation de l'information». Alors que Canal + a confirmé dimanche le départ de Laurence Ferrari, TF1 n'a fait aucun commentaire concernant le remplacement de Patrick Poivre d'Arvor au journal du 20h00 par Laurence Ferrari. Celle-ci reviendrait donc sur TF1 après avoir quitté cette chaîne il y a deux ans.

Selon Le Figaro, outre le départ de PPDA, Robert Namias, directeur de l'information de TF1 quittera son poste dans les prochaines semaines. Jean-Claude Dassier, actuel directeur de LCI, deviendra ainsi le patron de l'information de la totalité du groupe TF1 (TF1 + LCI ), mais cette information n'a été ni confirmée, ni démentie. Jean-Claude Dassier serait épaulé par la journaliste Catherine Nayl, actuelle numéro 2 de la rédaction de la chaîne.


Voici quelques réactions recueillies dans le Figaro :

Lisette : plus rapide sera la chute...
tant mieux...ainsi les actionnaires verront que les français qui regardaient tf1 iront ailleurs...et plouff...

Une bêtise monumentale..les autres châines cablées ,ou autres ont de beaux jours devant elles..

ainsi va la bourse..les rumeurs fondées ou infondées, car aprés tout qui ne nous dit pas que PPDA restera..A votre place je mettrai au conditionnel..non pas ferrari presente le JT , mais presentera peut être, car aprés tout la finance est le nerf de tf1 adieu la belle, la beauté et la jeunesse ne sufisent pas, je préfere la classe, la competence et la distinction avec un brin de pudeur...allez

tant, va la cruche à l'eau,

qu'a la fin elle casse..lafontaine

ce mec quand même il avait tout prévu et mis en poésie...

LILIANE46 : et ce n'est que le début !
depuis que Nonce Paolini est en fonction, TF1 baisse ! cela n'a rien a voir avec la TNT mais avec la tendance à la gauchisation !



On n'aime pas cela ! on aime la neutralité des infos ! on refuse la pensée unique et la manipulation ! on aime l'honnêteté, l'élegance et le respect ce qui était le propre de TF1 et Nonce paolini pourrait bien être celui qui fera couler la grande chaine.



Plus de journal télévisé fiable ! incroyable mais vrai.



Monsieur Poivre d'Arvor je vais vous regretter et je ne serais pas la seule.

L’esprit seventies sous le soleil


Enfin une mode pour toutes ! Cet été en France, les années 70 sont de retour, avec, comme fer de lance, la robe longue. Fleurie, psychédélique ou pastel, elle affleure les chevilles pour un look hippie chic en ville comme à la plage
Serait-ce l’effet des 40 ans de mai 68 ? En tout cas, cette année, l’été sera chaud, mais surtout bohème. Exit les tenues courtes et étriquées. Place aux robes longues, fluides et au bon goût de flower power. Déjà aperçue dans de nombreuses pubs, comme celle du magasin Printemps, ou sur les marches du festival de Cannes (voir diaporama dans notre édition), la robe longue s’impose comme la tendance incontournable de l’été.
Toujours fluide, de taille empire - serrée sous la poitrine - elle s’adapte à toutes les morphologies. Une aubaine pour les femmes, car la robe sublime les futures mamans et permet aux pulpeuses d’être sexy. Elle met en avant le décolleté, tout en cachant, par sa longueur, des mollets un peu forts et par son ampleur, un ventre ou des fesses un peu trop rebondies.
Pour coller à l’esprit hippie chic, la robe adopte un imprimé fleuri aux tons pastel. Si les stars la portent dans les rues, mieux vaut éviter de la mettre pour aller travailler. En revanche, une fois en vacances, toutes les libertés sont permises !

L’esprit bohème jusqu’au bout des ongles
Mais la robe n’est pas le seul témoignage du retour en force des seventies. La tresse est une des grandes tendances du moment. Entourée autour de la tête pour un style plus antique, ou portée lâche sur cheveux bouclés pour un style plus hippie, elle s’impose en France cette saison.
Quant aux chaussures, les talons ne sont plus de mises. Les spartiates, très prisées par les fashionatas l’année dernière, reviennent en force. Mais les ballerines ou les tongs sont également de la partie. Reste qu’avec une robe longue, mieux vaut éviter les talons hauts. Et que les petites se rassurent : les compensées sont les bienvenues !
Avec tout cela, il ne manque qu’un blouson pour les fraîches soirées d’été. Et là, c’est carrément un 360 degrés qu'effectue la mode, puisque pour casser l’effet romantique et aérien de la robe, les Françaises optent pour… un perfecto ! Quoi qu’avec l’association des styles rock et hippie, le revival mai 68 est assuré !

Laurence Ferrari, du piquant à défaut de Poivre pour le 20H


Après 21 ans passés à la tête du 20 heures de TF1, Patrick Poivre d’Arvor devrait céder sa place en septembre à Laurence Ferrari. Amatrice de challenges, la journaliste qui monte sera chargée de rajeunir le JT le plus regardé de FranceLaurence Ferrari fait son retour sur la première chaîne, et par la grande porte ! En septembre, la journaliste devrait remplacer l’antique Patrick Poivre d’Arvor au journal de 20h. A 60 ans, PPDA cède son fauteuil après plus de 20 ans de service sur TF1.
Il avait pourtant prévu de se retirer en 2012, après la prochaine élection présidentielle. Mais face aux chutes d’audience du JT, passant de 38,4% de parts de marché l’an passé à 36% aujourd’hui, le directeur général de la chaîne Nonce Paolini souhaite rajeunir le 20 heures.
Pour incarner ce renouvellement, le patron de TF1 aurait donc fait appel à Laurence Ferrari. A 41 ans, la journaliste a l’avantage de bien connaître les rouages d’un journal télévisé. Après avoir présenté les journaux matinaux sur LCI, elle était devenue la doublure de Claire Chazal pour le 20 heures du week-end.
C’est à ce poste qu’elle s’était d'ailleurs faite remarquer en 2005 lors d’une interview de Nicolas Sarkozy, jugée trop incisive par la direction de la chaîne.
Elle avait conclu l'entretien par "c’était Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur et candidat à la présidentielle" alors que le ministre n’avait pas encore affiché son ambition pour l’Elysée. En 2006, comme son rôle de joker du JT ne la contentait plus, elle avait quitté la première chaîne pour rejoindre Canal+.

La présentatrice "la plus glamour"
Professionnelle et ambitieuse, Laurence Ferrari fuit la routine et aime avant tout se lancer des défis. Pigiste pour l’AFP à ses débuts, puis journaliste sur Europe 1, elle a ensuite co-présenté Combien ça coûte sur TF1 avant d’animer l’émission Vis ma vie produite par Jean-Luc Delarue.
En 2000, aux côtés de son mari d’alors, Thomas Hugues, elle s’est lancée dans l’ancienne case horaire d’Anne Sinclair avec Sept à Huit. Et en 2006, lorsqu’elle a quitté TF1, c’était pour inaugurer un nouveau programme politique hebdomadaire, Dimanche + sur Canal. Laurence Ferrari en a alors profité pour fonder sa propre maison de production, Story Box. Un an après, sa société cumulait déjà 5 millions d’euros de chiffre d’affaire.
Et le succès continue de lui sourire. En décembre 2007, alors que son émission Dimanche + continuait de gagner des téléspectateurs, elle était élue "présentatrice la plus glamour de France" par un sondage Ipsos-Télé 7 jours. Le charme de Laurence Ferrari pourrait d’ailleurs nuire à sa collègue Claire Chazal. Certains quotidiens annoncent déjà le remplacement de la quinquagénaire du JT du week-end par Harry Roselmack. De son côté, Anne-Sophie Lapix, actuelle doublure de Claire Chazal, va devoir également se battre pour conserver sa place. Sur TF1, la guerre des blondes ne fait que commencer.

lundi 9 juin 2008

La perspective d'un non irlandais inquiète

Le projet de traité instituant une constitution pour l'Europe avait été enterré par les non aux référendums français et néerlandais. Passant par dessus le vote populaire, les gouvernements europ
éens avaient relancé la constitution européenne dans un nouveau traité qu'un think tank anglais, Open Europe, a jugé identique à l'ancien traité rejeté à 96%. Par contre, les gouvernements ne se sont pas engagés cette fois dans la voie référendaire sauf...

Sauf en Irlande, où l'obligation de demander un référendum est inscrite dans leur constitution. Et un récent sondage vient de montrer que le non était passé en tête dans les intentions de vote face au oui. Pour l'UE, ce serait l'obligation de continuer à fonctionner avec le traité de Nice, à moins de donner des dérogations aux Irlandais pour qu'ils acceptent ce traité.

Le référendum aura lieu durant la Présidence tournante française de l'UE. Un non serait mauvais pour Nicolas Sarkozy puisque les objectifs de sa présidence européenne sont en partie liés au traité. De passage à Athènes, il en a profité pour rappeler ce que l'Irlande devait à l'Europe.

Un non irlandais serait également mauvais pour la poursuite de la ratification du nouveau traité, alors que quinze pays l'ont déjà effectué. Le Royaume-Uni ne l'a pas encore fait et ce serait un des premiers dommages collatéraux, Gordon Brown pouvant alors hésiter à ratifier ce traité. Le Président français a déjà déclaré qu'il déjeunera avec lui pour évoquer cela.

PETITION

Puisque le Nonce n'y renonce pas faisons donc une pétition pour le départ de Claire Chazal.
Voilà déjà trois avis :
palante : Effarant !
Voilà bien le problème : A l'heure où j'écris , vous avez 200 réactions sur le sujet "Laurence Ferrari" au 20h de TF1................Hallucinant !!! Quel évènement peut rivaliser : Les morts du tremblement de terre en chine ? Le tsunami en Asie ? Les otages des FARCS , je n'en suis même pas certain !!! 200 réactions (bon OK la mienne en fait partie) mais cela symbolise l'état de nos possibilités d'analyse individuelle , nous prenons partie pour des sujets qui n'ont strictement aucune importance , et vous vous efforcez pour certains de justifier vos réactions (politique , manipulation etc...) ! Mais à l'instar d'une nouvelle qui n'a strictement aucune incidence sur la qualité ou l'objectivité de la présentation de l'information , poser même la question du sujet relève d'une "Loftisation" du journalisme !!!


polessonne : vive ppda
je m'attendais au depart de claire chazal,j'avoue avoir quelque difficulté a comprendre sa diction et parfois ses bafouillages, ---le depart de ppda sera un coup dur pour"l'image" de tf1. Je tiens a remercier ppda pour sa maitrise devant les imprevus de l'actualité.
Desaix : Laurence
Depuis longtemps j'aimerais que cela soit comme au début, avec plusieurs présentateurs qui tournent, comme çà, si on n'aime pas tel ou tel, on ne le subit pas. Mais puisque c'est autrement, Je suis pour, elle est jolie et simple, elle parle bien, et se tient bien, contrairement à Claire Chazal, avachie sur ses coudes et qui coupe ses phrases n'importe comment...

POUR LES AMATEURS.

Ce film est superbe; plein de sensibilité et très bien construit.

NONCE PAOLI


L'homme par qui TF1 se casse la gueule.
Cet homme n'a aucune expérience médiatique, ou alors il cherche à déstabiliser le téléspectateur.
pourquoi ? Parce qu'il fait connerie sur connerie. La dernière en date, virer PPDA au nom du jeunisme.
Il aurait mieux fait de virer Chazal qui est absolument imbuvable; elle a atteint son stade d'incompétence.
Elle bafouille, fait des euhh, ne maitrise pas ses sujets. ON dirait, à chaque journal, qu'elle débarque d'on ne sait où.
Non franchement Monsieur Paolini, bien que je ne supporte pas la ligne éditoriale de France 2 Je me sentirai obligé d'aller voire Pujadas, un ancien de LCI plutôt que de continuer sur une chaine qui me déçoit de plus en plus.
Tant que ce Nonce restera à la tête de TF1 la chaine n'aura plus ma clientèle.
CE NONCE EST DE MOINS EN MOINS APOSTOLIQUE.

dimanche 8 juin 2008

PERMIS DE CONDUIRE.

Au Canada on peut renouveler son permis de conduire sur le net.
Pourquoi pas en France ?

Il cinema italiano piange Dino Risi


Con Mario Monicelli, Nanni Loy, Ettore Scola, Luigi Comencini, è stato uno dei grandi maestri della commedia all'italiana. E oggi il nostro cinema piange la morte di Dino Risi, che si è spento questa mattina nel residence Aldovrandi della capitale, in cui risiedeva da tempo. Aveva 91 anni. Se ne va così un grande vecchio della settima arte: protagonista di una stagione irripetibile, che vanta - specie negli ultimi anni - numerosi, ma mai del tutto riusciti, tentativi di imitazione. Una formula capace di piacere sia ai critici che al pubblico, con la sua capacità di coniugare divertimento e affresco sociale.

Insomma, una sorta di Billy Wilder ma made in Italy, come dimostrano i suoi capolavori: dal Sorpasso ai Mostri. Eppure, il milanesissimo Risi - nasce il 23 dicembre 1916, nel capoluogo lombardo - al cinema non ci arriva proprio da ragazzino. Prima, infatti, studia e consegue una laurea in Medicina. I genitori immaginano per lui una carriera in psichiatria, ma il giovane Dino ha altri progetti. E si butta a capofitto nel mondo della celluloide. I primi lavori degni di nota arrivano al servizio di altri registi: ad esempio, come aiuto di Mario Soldati, in Piccolo mondo antico (1940), o di Alberto Lattuada, in Giacomo l'idealista (1943). Nel 1948, il suo debutto dietro la macchina da presa, col cortometraggio I Barboni, ambientato tra i poveri della sua città d'origine.

Il suo primo lungometraggio arriva solo nel 1952, ed è Vacanze col gangster. Ma il vero successo arriva un po' più tardi, con la commedia di costume Il segno di Venere e soprattutto con l'exploit al botteghino di Pane amore e..., con Sophia Loren protagonista. Pellicola che bissa i successi di Pane amore e fantasia e Pane amore e gelosia. Un anno dopo, 1956, nuovo boom: questa volta tocca a Poveri ma belli. Realizzato con mezzi modesti, diventa un campione d'incassi.

E già questi titoli fanno capire come si svilupperà il cinema di Risi: popolare ma mai eccessivamente sentimentale, attento al costume ma senza rivendicazioni ideologiche. Una cifra che resterà anche nelle sue opere successive: il drammatico Una vita difficile, con un inedito Alberto Sordi; il supercult Il sorpasso, per molti una delle vette assolute della commedia all'italiana, col suo attore preferito Vittorio Gassman; e quello che è e resta un altro dei suoi titoli più celebri, I Mostri (1963).

Un'attività intensa, quella di Risi, che dura anche per tutti gli anni Settanta. Decennio in cui realizza, tra gli altri, In nome del popolo italiano (1971), I nuovi Mostri (1977), Caro papà (1979). E anche Profumo di donna, ancora con Gassman, che ottiene due nomination all'Oscar. E che avrà un remake in salsa hollywoodiana un bel po' di anni dopo, con Al Pacino protagonista.

Negli anni Ottanta, invece, assistiamo a una minore produzione cinematografica, malgrado film come Fantasma d'amore (1981) e Sesso e volentieri (1982). Intanto, anche suo figlio Marco si dà alla regia, ma con uno stile più serioso e temi di denuncia: la sua pellicola-exploit è Mery per sempre, del 1989 (mentre proprio in questi giorni sta girando il film sulla morte del giornalista napoletano Giancarlo Siani). Per Risi senior, invece, nei Novanta assistiamo a un ulteriore allentamento dell'attività: tra le poche cose da citare, il tentativo - non riuscito - di far rivivere i fasti di Poveri ma belli con il film Giovani e belli (1996).

Ma la grande stagione della commedia all'italiana è al tramonto, anche per la scomparsa dei suoi volti più celebri: Gassman, Tognazzi, Manfredi, Sordi. E così, a inizio Millennio, Risi si rivolge alla tv e realizza la fiction Bellissime, ispirata a Miss Italia, e girata a Salsomaggiore. Un finale un po' malinconico, per questo grande vecchio della settima arte. A cui però, nel 2002, la Mostra di Venezia assegna il Leone alla carriera. L'ultima onorificenza di prestigio, nel giugno 2004: quando l'allora presidente della Repubblica, Carlo Azeglio Ciampi, lo insignisce del titolo di Cavaliere di Gran Croce. E tutto il mondo del cinema lo applaude. Prima dell'ultimo festeggiamento ufficiale: quello per i suoi novant'anni.

Ma lui, uomo arguto e autoironico, certamente non avrebbe voluto toni troppo pomposi o seriosi, a commentare la sua scomparsa. Anche perché sulla vecchiaia, e la morte, ci ha sempre scherzato: "Penso - ha detto una volta - che bisognerebbe andarsene tutti a ottant'anni. Per legge".




Le maître de la comédie italienne, Dino Risi, est mort samedi à 91 ans

Avec lui, les larmes se mêlaient au rire, le comique ouvrait sur le drame, la satire laissait la place à la critique sociale. Le réalisateur Dino Risi, considéré comme l'un des grands maîtres de la comédie italienne, s'est éteint samedi à l'âge de 91 ans.
On lui doit notamment "Pauvres mais beaux" (1956), "Le Fanfaron" (1962), "Les Monstres" (1963), "Parfum de femme" (1974), nommé aux Oscars et sacré meilleur film étranger aux César français en 1976, et "Dernier Amour" (1978).
Né le 23 décembre 1916 à Milan, Dino Risi s'est éteint à son domicile de Rome. La résidence du palais Aldrovandi où il vivait depuis de longues années a confirmé son décès, précisant simplement que le vieux cinéaste était mort à 12 h 30, heure locale.
"Je ressens une grande peine, ses films étaient à la fois beaux et drôles", a réagi avec émotion l'actrice Sophia Loren, qu'il avait fait tourner.
"L'Italie perd un père noble et essentiel de son cinéma et de sa culture", a quant à lui estimé le maire de Rome, Gianni Alemanno, décrivant le défunt comme "l'un des maîtres de la saison belle et intense de la comédie italienne".
Les comédies de Risi, au ton souvent tragi-comique, étaient une satire féroce des habitudes et des défauts des Italiens, où se côtoyaient le charlatan superficiel, le mari trompeur, le père immoral.
Servi par des interprètes de grand talent, Risi excellait dans le film à sketches comme "Les Monstres" ou "Les Complexés", avec leur galerie de névropathes et d'obsédés sexuels. Mais son comique se teintait d'amertume. En attestent la fin du "Fanfaron" ou un film majeur comme "Parfum de femmes", dont un "remake" américain avec Al Pacino avait raflé des Oscars en 1992.
Peu indulgent pour ses contemporains, il a également su se moquer de l'époque fasciste, sujet sensible en Italie, dans "La Marche sur Rome" (1962) et "La Carrière d'une femme de chambre" (1976).
Au cours de sa carrière longue d'un demi-siècle, l'ancien étudiant en médecine converti au cinéma aura travaillé avec les plus grands acteurs italiens de son temps, de Vittorio Gassman à Alberto Sordi en passant par Ugo Tognazzi, Marcello Mastroianni ou Nino Manfredi. Il a également tourné avec Catherine Deneuve ("Ames perdues"), Romy Schneider ("Fantôme d'amour"), Jean-Louis Trintignant ("Le Fanfaron") et Coluche ("Le fou de guerre" et "Le bon roi Dagobert").
En 2002, le cinéaste avait reçu un Lion d'Or pour l'ensemble de sa carrière au Festival du film de Venise. Une ovation debout avait accompagné ce moment de grande émotion pour l'intéressé.
"Cela m'a fait ressentir quelque chose que je n'avais plus ressenti depuis des années. Cela m'a profondément ému."