TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

mardi 6 janvier 2015

BÊTISE À L'ETAT PUR : Grèce: l'appartenance à la zone euro est "irrévocable", rappelle la Commission européenne

Cette déclaration intervient alors que la chancelière allemande Angela Merkel jugerait "supportable" une sortie de la Grèce de la zone euro, d'après le magazine Der Spiegel paru ce week-end. 

Pas de retour en arrière possible? L'appartenance d'un pays à la zone euro est "irrévocable", affirme ce lundi une porte-parole de la Commission européenne, en réponse à une question sur une possible sortie de la Grèce de la monnaie unique. Une déclaration qui intervient alors que la chancelière allemande Angela Merkel jugerait "supportable" une sortie de la Grèce de la zone euro, d'après le magazine Der Spiegel paru ce week-end. 
Selon l'hebdomadaire, le gouvernement allemand juge même "inévitable" une sortie de la Grèce de l'euro si le parti de la Gauche radicale Syriza remporte les législatives grecques du 25 janvier.  

"Les Grecs sont libres"

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, avait appelé le 29 décembre les électeurs grecs à soutenir les réformes "favorables à la croissance" lors des législatives anticipées du 25 janvier, des réformes qu'il jugeait "essentielles pour que la Grèce prospère à nouveau au sein de la zone euro". 
"Les Grecs sont libres de décider souverainement de leurs gouvernants", a déclaré ce lundi le président français François Hollande. "Quant à la zone euro, c'est à la Grèce seule d'en décider", avait-il ajouté. Une autre façon de dire que, quoi qu'en pense la Commission, "irrévocable" (comprendre, "impossible") n'est pas plus grec que français.