TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

vendredi 5 décembre 2014

Retraité grâce à Pékin

Retraité grâce à Pékin

  Pour peu que l’on ait l’esprit cynique, il est des nouvelles réjouissantes. Apprendre que les Chinois vont financer le trou de la sécu est l’une d’elles. Leurs épargnants pourront en effet bientôt acheter de la dette sociale française en yuans. C’est dire qu’ils financeront en partie nos retraites et contribueront à notre protection sociale. Qu’ils participent à notre confort de vie illustre l’abnégation de ce grand peuple. Ce qui, l’on en conviendra, est assez méritoire de la part d’une nation où les salaires sont si bas, l’assistance aux travailleurs quasi nulle et la pénibilité une notion inconnue. Notre reconnaissance est telle que nous devrions être prêts à admettre que la Joconde, notre Joconde, représente une esclave chinoise comme le prétend un chercheur italien.