TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

vendredi 21 novembre 2014

Etat islamique : le groupe djihadiste menace la France, une enquête ouverte

La France de nouveau en alerte. En effet, dans une vidéo diffusée mercredi soir, trois membres français de l'Etat islamique enjoignent leurs compatriotes "d'attaquer la France par tous les moyens possibles". Ces trois hommes, se faisant appeler Abu Osama al-Faranci, Abu Maryam al-Faranci et Abu Salman al-Faranci brûlent leur passeport devant la caméra. Maxime Hauchard, premier Français identifié parmi les bourreaux de Peter Kassig et Mickaël Dos Santos, identifié également comme faisant partie des tueurs n'apparaissent pas sur les images.
Cette vidéo intervient après l'annonce de la France de nouvelles frappes en Irak et un renforcement de son dispositif militaire.  Le ministère de la Défense a indiqué que le nombre de bombardiers allait passer de 9 à 15 et que 6 Mirage supplémentaires seront déployés en Jordanie en décembre en plus des 9 aux Émirats arabes unis.
Le gouvernement entend donc accélérer dans sa lutte contre l'Etat islamique. Les raids aériens devraient s'intensifier dans les prochaines semaines. Les Etats-Unis, principal allié de la France devrait également passer la vitesse supérieure contre le groupe djihadiste. Manuel Valls a indiqué mercredi que près d'un millier de Français étaient partis pour faire le djihad. Marine Le Pen a contesté ce chiffre affirmant qu'ils étaient 4 000. 

Ce jeudi après-midi, le parquet de Paris a ouvert une enquête sur cette vidéo dans laquelle on voit trois combattants du groupe État islamique appelant les musulmans de France à rejoindre leurs rangs. La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) va enquêter sur cette vidéo de 7 minutes. L'enquête a été ouverte pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", "détention d'arme en relation avec une entreprise terroriste" et "provocation à des actes de terrorisme en utilisant des services de communication".