TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

lundi 8 septembre 2014

« Retenez-moi, j’arrive ! »

« Retenez-moi, j’arrive ! »

Cette fois, c'est sûr, il revient. Qui ça ? Est-ce bien la peine de préciser son nom , tant son come-back dans l'arène politique est annoncé quasiment tous les mois depuis qu'il l'a quittée, en mai 2012. Mais l'a-t-il vraiment un jour délaissée ? Certains ont pu le croire… D'autant que l'homme ne s'est pas montré avare, à l'époque, en certitudes affirmées haut et fort dans de nombreux médias.
Ainsi, au micro de BFMTVce 8 mars 2012, en pleine campagne présidentielle. Question de Jean-Jacques Bourdin : « Si vous n'êtes pas réélu, est ce que vous arrêtez la politique ? ». Réponse de l'intéressé : « Oui ! Vous pouvez me poser la question trois fois : "Oui" ! » Quelques semaines auparavant, Le Monde avait déjà fait état de son désir de mettre fin à sa carrière politique, si toutefois il perdait l'élection : « Je fais de la politique depuis 35 ans, j'ai un métier [avocat, NDLR ] , je changerai complètement de vie. Vous n'entendrez plus parler de moi si je suis battu… »
Mais ça, c'était avant. La suite, tout le monde la connaît : d'indiscrétions savamment distillées dans la presse à la stratégie dite des « cartes postales », cet été, l'annonce prochaine de sa candidature à la présidence de l'UMP ne fait aujourd'hui (presque) plus aucun doute.
Même la barbe de trois jours, si fièrement arborée jusque-là, a été coupée. Le visage glabre, signe assumé d'un retour imminent aux affaires ? N'était-ce pas le même homme qui, il y a quelques années, prétendait déjà « y penser tous les matins en se rasant » ? Qui ça ? Vous l'aurez toutes et tous reconnu !