TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

vendredi 29 août 2014

Najat Vallaud-Belkacem cible d'une campagne de dénigrement sur Twitter

LE SCAN POLITIQUE - Des internautes accusent la ministre de l'Éducation d'avoir changé son nom d'origine à des fins électoralistes.
«Elle s'appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là»: cette petite phrase attribuée à Ségolène Royal en 2012 et rapportée par le journal Le Pointrevient au goût du jour. Alors que la promotion de Najat Vallaud-Belkacem irrite certains, notamment du côté de la droite et des partisans de la Manif pour tous, une campagne dénigrement circule sur les réseaux sociaux pour insinuer que la ministre a changé de nom, comme l'a repéré l'Express.frSelon ses détracteurs, elle aurait transformé son nom d'origine Claudine Dupont en Najat Vallaud-Belkacem pour mieux se correspondre aux exigences de «la diversité», désormais incontournable en politique.
Cette calomnie n'est pas nouvelle, et avait déjà été déjouée par le site Hoaxbuster.comen 2013. Mais depuis lors, une fausse carte d'identité circule sur Internet affichant pourtant la mention «Fake» (faux, ndlr). Les engagements de l'ex-ministre des Droits des femmes pour le mariage homosexuel et pour l'introduction des «ABCD de l'égalité» à l'école lui valent une solide inimitié de certains internautes qui ont lancé d'autres campagnes contre elles, sous les hashtag #nvbc et #ClaudineDupont sur Twitter.