TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

samedi 13 septembre 2014

La folie furieuse

La folie furieuse

"Rare chez les individus, la folie est en revanche la règle des groupes, des partis et des époques" écrit Nietzsche dans Par delà bien et mal. Nous sentons bien l’actualité politique française basculer dans la folie. L’étalage des coucheries, les petites phrases insensées qui tournent en boucle, la fureur des lynchages, la perte de tout sens de la dignité, la banalisation des pires saloperies, l’obscénité, le ridicule, partout étalés en grands titres clinquants. La vie publique, de A à Z, semble gagnée par une véritable démence qui fait peur. Comment expliquer un tel phénomène? Les explications de courte vue abondent: l’impuissance publique qui rend fou, la mort du politique, les déchaînements d’ego et de jalousies, la vanité exacerbée, etc… Tout cela est sans doute vrai. Mais pire: nous subissons surtout les conséquences, à long terme, du déclin de l’intelligence, des humanités, de la culture, la disparition des repères historiques, intellectuels, les qualités de bon sens et d’éducation qui sont les fondements de la raison collective.