TOUT EST DIT

TOUT EST DIT
ǝʇêʇ ɐן ɹns ǝɥɔɹɐɯ ǝɔuɐɹɟ ɐן ʇuǝɯɯoɔ ùO

vendredi 16 mai 2008

TRAVAILLER ?

Comment travailler plus si les préfets se mettent à condamner les enseignes qui font travailler les volontaires le Dimanche.
Il est bien connu que nos préfets sont de fins économistes.
La FNAC, Boulanger et Décathlon font partie des 18 enseignes condamnées aujourd'hui à plus de 200 000 € d'amendes et de dommages et intérêts pour avoir fait travailler des salariés, le dimanche, sans autorisation préfectorale.

Ces infractions au code du Travail ont été constatées par la direction départementale du travail pour la période du 2 septembre au 11 novembre derniers au centre commercial de Thiais-Village.
Les syndicats ne sont pas en reste et se livrent à un racket pour le moins bas, car ils cherchent du fric pas la défense des salariés qui, eux, peut-être veulent travailler.
Parties civiles, les syndicats FO et CFTC qui insistent sur le repos dominical "pierre angulaire de notre socité", ont obtenu 45 000€ de dommages et intérêts. Citée également à comparaître, l'entreprise Ikéa, qui profite de la récente loi Chatel autorisant le commerce d'ameublement, a été relaxée. Pour le